Le streaming du jour #408 : Son Lux - ’We Are Rising REMIXED’

Sur We Are Rising REMIXED sorti mi-mai chez Anticon, le virtuose de la chamber pop électronique confie à quelques amis le soin de refaire la déco de son deuxième opus du sol au plafond. Visite guidée via Bandcamp d’une compilation qui devrait faire oublier sans mal l’échec du projet s / s / s.

Un peu plus d’un an après que l’original ait fait l’objet de notre tout premier "streaming du jour", Ryan Lott délaisse momentanément ses ambitions de rénovateur post-classique et offre à une poignée de talentueux remixeurs l’opportunité de mettre à jour les racines électro de l’acclamé We Are Rising, petit chef-d’oeuvre quasi improvisé à l’époque par le New-Yorkais.

Élégance et intensité sont ainsi conjuguées dès l’ouverture sur une version IDM tour à tour percutante et gracile du déjà épique Chase par le Californien Deru (résident du cultissime label Mush), que le Rising hédoniste et downtempo de la Brooklynite Olga Bell vient immédiatement prendre à contrepied. Le ton électro de l’album est néanmoins donné, et de la relecture indietronic brillante et forcément percussive du capiteux All The Right Things par le batteur Darren King (Mutemath) à la chillwave nostalgique de Yuuki Matthews, bassiste des Shins, seul Andrew Judah choisira de mettre en avant une instrumentation plus classique le temps d’un Let Go encore plus martial et habité que l’original, à la croisée du post-rock et d’une folk de marins perdus dans la tourmente.

Quant à Alias, mythique producteur de l’écurie Anticon régulièrement à l’honneur dans nos pages, il troque les charmantes tentatives glitch-hop du récent Fever Dream pour s’essayer avec succès à un dubstep séraphique délicatement saisi par la glace, laissant le soin au mystérieux Virtual Flannel de reprendre le flambeau de ses rêveries syncopées et à une certaine Violetness celui de l’abstract aérien qui avait fait sa réputation de beatmaker en suspension. Enfin, c’est à l’envoûtant Baths qu’il incombe de mettre la touche finale à cet édifice collectif au gré des fourmillements célestes et cristallins d’un Rebuild qui n’avait jamais aussi bien porté son nom, bouclant ainsi la boucle des neuf titres d’origine dans un désordre parfaitement agencé.


D’ailleurs l’artwork lui-même a été revu et corrigé, les montages enfumés du collectif The Made Shop ayant été laissés à la merci des fans pour aboutir à la sélection d’un certain John Bloor, graphiste anglais qui à l’image des remixeurs impliqués s’est attaché à donner substance et volume à cette compilation téléchargeable pour une bonne cause, puisque 100% des bénéfices contribueront à amener l’art aux personnes handicapées via l’organisation VSA et le programme Accessibility.

Enfin, notons que dans le courant du mois prochain, Son Lux publiera sur son tumblr des interviews de chacun des intervenants de la compilation, l’occasion sans doute d’en apprendre davantage sur les plus méconnus d’entre eux.


Streaming du jour - 29.05.2012 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Alias sur IRM - Myspace - Site Officiel
Son Lux sur IRM - Myspace - Site Officiel
Baths sur IRM - Myspace

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 22 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends