Damian Valles et Talvihorros, un choc de titans sur les ruines du drone

Pas moins de deux sorties majeures au programme aujourd’hui même pour le multi-instrumentiste canadien Damian Valles, qui devraient réjouir les amateurs de drone-ambient monumental nourri à la musique classique contemporaine et aux field recordings.

Tout d’abord en solo du côté d’Experimedia avec Nonparallel (In Four Movements), album concept entièrement réalisé à partir de samples d’enregistrements d’avant-garde classique ou électronique composés dans les années 60 et 70 pour le label Nonesuch, manipulés à l’extrême jusqu’à devenir les éléments méconnaissables d’une déferlante lancinante de bruit statique. Trois ans ont été nécessaire pour établir ce dialogue organique entre deux époques, avec pour matière première l’échantillonnage aléatoire d’oeuvres signées Elliott Carter, William Bolcom, Charles Ives, Stefan Wolpe ou Charles Wuorinen entre autres précurseurs souvent méconnus, via les LPs originaux pour préserver le grain et les craquements de l’âge. En guise de mise en bouche, le second mouvement, sommet de tension crépitante et déliquescente :


... ainsi qu’une preview des quatre parties, l’album mastérisé par Taylor Deupree (12k) étant disponible à 500 exemplaires vinyle mais également en CD et digital via Amazon et consorts :


Néanmoins, c’est plutôt chez Textura, éminent webzine canadien consacré comme son nom l’indique aux soundscapes aventureux et tenté à ses heures par l’édition musicale à part entière, qu’il faudra aller chercher le gros morceau du jour, fruit d’une collaboration avec le Londonien Ben Chatwin aka Talvihorros (à gauche) déjà mis à l’honneur plus d’une fois dans nos pages - notamment ici pour Music In Four Movements en 2010 ou pour son successeur, le célébré Descent Into Delta.


Après la sortie de ce troisième opus qui avait brouillé les frontières l’an dernier entre la spontanéité du live et l’intellectualisation du studio avec ses denses couches d’impro retravaillées, Ben Chatwin avait donc été approché par Textura dans l’optique d’un split EP avec Damian Valles. Une promesse aujourd’hui largement dépassée par le résultat, Monuments And Ruins se décomposant finalement en trois pistes imposantes dont les deux premières signées Talvihorros brassent cordes dramatiques, basses grondantes, secousses martiales et guitares dissonantes sur plus de 26 minutes à elles deux... morceau choisi :


Quant à Damian Valles, il se charge de la troisième, longue progression anxiogène et feutrée de 22 minutes mêlant friches acousmatiques, bourdonnements mystiques et field recordings erratiques :


Un aboutissement pour les deux hommes en somme, en attendant la collaboration annoncée de Talvihorros avec le prolifique Ekca Liena pour TQA Records à l’automne, ce dernier ayant entre-temps une sortie de prévue avec l’excellent Spheruleus chez Home Normal dans la foulée du tout récent Light Procession, petit chef-d’oeuvre "tribal-drone" chroniqué ici streaming à l’appui par notre ami Have Faith In Sound.

News - 12.06.2012 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #1956 : Ben Chatwin - 'Staccato Signals'

Particulièrement cinématographique et futuriste tout en restant fidèle au goût de l’Écossais pour les nappes organiques et les arrangements poignants de véritables instruments (cordes, piano et cuivres en tête), le Ben Chatwin nouveau est une symphonie de pulsations craquelantes, d’orchestrations stellaires et de synthés analogiques vastes comme (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 8 décembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends