Le streaming du jour #865 : Vida Killz - ’Conversations With You Pt. II EP’

Le hip-hop féminin de qualité est une denrée aussi rare que précieuse, tellement rare qu’on s’extasie souvent devant pas grand chose (je ne citerai pas de nom, ayant encore un tout petit peu de respect pour Nicki Minaj, oups), mais là avec Vida Killz c’est différent. Nous avons une pépite entre les mains, une feuille d’or fragile et inoxydable à la fois et dont nous vous parlions déjà depuis un petit moment à travers ses projets solo et ses différentes collaborations au sein du l’excellent et très productif crew Organized Threat. La Californienne fait parti de cette race d’artistes qui ne vivent que pour créer, ainsi Conversations With You Pt. II fait suite à un Part. I tout aussi délicieux et sorti plus tôt dans l’année ; les deux EPs se suivent, se répondent superbement et se font l’écho d’une voix et/ou d’un flow chaînon manquant entre un Aesop Rock et une Bahamadia, entre un k-the-I ??? et une Heather B., un hip-hop vrai et intelligent.

L’histoire des Conversations With You commença après le décès de la grand-mère de Vida Killz, la "chance" qu’ont les artistes face à la souffrance et à la différence du commun des mortels, c’est qu’ils arrivent à mettre des mots sur leurs maux, des sons, des fragments d’émotions qui leur servent d’exutoires et de soupapes de sécurité rétablissant l’équilibre. De ces trop-pleins émotionnels sortent parfois quelques chefs-d’œuvre, les deux Conversations With You sont de ce bois-là.



Si Conversations With You Pt. I tirait plus du coté d’un hip-hop classique aux nappes orchestrées et claires, le Part. II se veut plus rêche et minimal, plus spoken word et poésie pure. Mais ce qui fait l’unicité entre les deux pièces de ce diptyque, c’est Vida Killz elle-même et sa sincérité viscérale, sorte de marque de fabrique de la donzelle mais aussi de son crew Organized Threat. La Californienne ne simule pas, quand on entend presque des pleurs dans sa voix, elle pleure vraiment (Follow Me, Quite Right, High Up). Une vérité non feinte qui ne nécessite pas forcement autre chose qu’une simple voix, ainsi Found God In The Desert est un spoken word assez saisissant, un poème sombre et parfait emprunt de spiritualité : "Satan after my soul so I sleep in shadows / Fight him at his own game / Whilst I keep praying". Tout est là-dedans...



Cinq titres aussi bons soient-ils, c’est court effectivement, mais rassurez-vous, on reparlera de Vida Killz dans les semaines à venir. Pourquoi ? La emcee est en train de bosser sur cinq projets en même temps et tous annoncés pour cette année !
D’abord Chateau des Dieux avec JG, MC lui aussi membre d’Organized Threat et dont on peut écouter Obey Reprise, un premier titre bien bluffant ici. Puis Intelligent Tongue avec Bonnie Blue et deux morceaux en écoute .
Ensuite et surtout Deathkillz, un autre projet assez passionnant qu’elle mène avec l’excellent Poetic Death et qui fait suite à un premier essai réussi livré en 2011. Pour finir la Californienne travaille sur un nouvel EP, False Flag avec une petite tuerie juste en dessous.



Enfin pour conclure, Vida Killz bosse aussi sur son premier LP, Daydreams & Nightmares, attendu pour fin 2013. Vous voyez, nous allons encore vous abreuver de Vida Killz parce que c’est bon et qu’elle le mérite grandement !




Streaming du jour - 07.09.2013 par Spoutnik
... et plus si affinités ...
Vida Killz sur IRM - Site Officiel - Bandcamp

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 18 juin 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends