Le streaming du jour #1032 : Babalith - ’Inferno’

Après les enfers aztèque et maya sur le flippant Xibalba Mannequins, c’est à leur équivalent catholique et sa personnification par Dante Alighieri que s’attaque le sorcier de Lisbonne sur cette seconde sortie pour le label "ritual ambient" britannique Sombre Soniks.

Allégorie des mythes de l’au-delà dont les chapitres pourront sembler inhabituellement courts au regard du goût de Babalith pour un dark ambient transcendantal aux progressions très deep, Inferno n’en apparaît pas moins particulièrement évocateur, plaçant l’auditeur en position d’observateur des souffrances et des perversions dans sa prudente traversée des cercles de l’enfer, à mi-chemin de l’ode ésotérique et de la narration cinématographique.

Avec une économie de moyens d’autant plus inquiétante dans son usage de field recordings organiques suintant tout à la fois gloutonnerie, séduction et désolation, le Portugais, marqué de son propre aveu par les illustrations expressionnistes avant l’heure que L’Enfer de Dante inspira à Gustave Doré, esquisse sur Inferno visions gothiques et cauchemars abstraits en donnant vie aux plus sombres et intrigantes créatures de la Divine Comédie sans jamais tomber dans le piège de la théâtralité horrifique.

Ainsi, point culminant de cette plongée dans l’abîme des peurs ancestrales de l’humanité, la rencontre avec Lucifer revêt-elle les atours enjôleurs d’une sérénade trop fascinante pour être honnête, la Bête en sa qualité d’ange déchu affichant des charmes éthérés à la mesure de la noirceur de ses intentions. Une boîte de Pandore aux allures de boîte à musique égrenant ses notes cristallines pour mieux détourner l’attention de son cœur putréfié, reflet de notre propre attirance pour le concept malsain de châtiment divin : pour André Consciência, l’Enfer n’est pas les autres mais cette tragique méconnaissance de soi qui laisse à la merci de la terreur et de la tentation.


A découvrir également, en téléchargement libre sur Des Cendres à la Cave, le nouvel EP de Monte 6, l’un des multiples projets parallèles du musicien.


Streaming du jour - 06.03.2014 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Babalith sur IRM - Bandcamp

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 17 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends