Une année de hip-hop par Spoutnik part. 2/5

Voici une sélection toute subjective de mes 100 albums long format préférés de l’année, aussi bien des LPs que des mixtapes, tout ça est millésimé 2014 bien sûr et à très haute teneur hip-hop (de qualité, je l’espère), avec quelques découvertes (je l’espère aussi), des absents volontaires et des réussites en nombre. Z’êtes chauds ? Moi oui, alors c’est parti pour cette 2ème partie qui en comptera 5 (la 1ère étant ) !

80. Miggs - Son of a Gun

Premier album pour le barbu Miggs, ce Son Of A Gun est un retour rafraichissant et réussi aux sources du hip-hop, un truc honnête et vrai, enraciné dans le passé mais avec un regard vers l’avenir. Une réussite !


79. L*Roneous & 2bers - Utopian Blues

Encore un retour d’une vieille gloire inconnue sous nos latitudes, L*Roneous traine son flow divin du côté de la Bay Area depuis la fin des 90’s (son Purposely Powerful de 2004 est d’ailleurs fortement conseillé) et cette année il a choisi de s’acoquiner avec 2bers, un duo emcee/beatmaker qui assure bien le taff. Le résultat ranime cette flamme west coast intelligente qu’on aime tellement et c’est bonnard.


78. Amerigo Gazaway - Yasiin Gaye : The Departure (Side One) / The Return (Side Two)

Le roi incontesté du mashup, Amerigo Gazaway, pour l’ensemble de son œuvre mérite une place dans ce classement surtout que son année 2014 (sa dernière sortie sur le thème de James Brown n’étant pas piquée des hannetons) aura été passionnante, notamment avec cette hybridation classieuse et suave en deux volets entre Marvin Gaye et Yasiin Bey aka Mos Def.


77. Hannibal King - Floral Print

Rappeur/producteur du Queens, Hannibal King continue son petit bonhomme de chemin depuis l’excellent Flowers For Pamela en 2011, l’emcee nous dévoile ici son flow naturel à la Biggie Smalls sur fond de productions lentes, suaves et sacrément bien foutues.


76. IZ-Real - King of the Nerds : "Nerd Boy Fresh"

IZ-Real n’est autre que Lukey Cage (dont nous reparlerons plus haut dans le classement) et c’est assurément une des révélations de l’année, un flow rapide, bien senti, rappé ou parfois presque proclamé, quelque chose à la RZA dans les intonations et des prods à mi-chemin entre Kno pour le côté sudiste et le Wu-Tang Clan pour le beat froid.


75. Azaia - Re​-​Animations

Re​-​Animations est un album de producteur, ok, mais ce sont la patte de ce chirurgien de la MPC et des featurings carrément à la hauteur qui font la différence. Azaia en docteur Frankenstein du hip-hop français a ressuscité le bête, ce boom-bap des années 90 (encore lui), mais il se refuse à le reproduire, il le modernise et finalement le magnifie !


74. Rozewood - The Ghost Of Radio Raheem

Après l’excellent Tokyo Tower Mixtape l’année dernière avec son pote Hus Kingpin (nous reparlerons des deux plus haut d’ailleurs), Rozewood signe son second vrai projet solo, un The Ghost Of Radio Raheem à la sauce boom-bap old-school new-yorkaise, on est dans le vrai, un flow droit et froid porté par des productions golden age mais avec résolument un pied dans le 21ème siècle (cf. Knxwlegde et KVZE).


73. Atmosphere - Southsiders

Southsiders n’est pas le meilleur album d’Atmosphere, mais il est certainement ce que Slug et Ant ont fait de meilleur depuis quelque temps. Toujours intelligent, sensible, mais maintenant adulte, le duo de Minneapolis peaufine enfin son nouveau style, d’un rap un peu bancal des débuts, ils inventent le hip-pop de qualité !


72. Spacesuits - s/t

Spacesuits, c’est la réunion canadienne de Moka Only, LMNO des feu-Visionaries et Mr.Brady avec Jules Chaz à la production. Sous ses faux airs de super-groupe fait d’individualités, on découvre une véritable symbiose entre les quatre sur fond d’ambiances aliens et de Quasimoto du froid.


71. Nocando - Jimmy the Burnout

Après un excellent Tits & Explosions l’année dernière, le retour de Nocando en long format était vivement attendu par tous les intellos du hip-hop, ils n’ont pas été déçus et moi non plus (je m’exclue des intellos), beats électro, ambiances sophistiquées et diverses (peut-être trop), l’emcee californien expérimente (peut-être trop), mais ça reste la régalade à tous les étages !


70. Dag Savage - E&J

Dag Savage, c’est la légende Exile aux manettes et le "gamin" Johaz au micro, c’était un excellent EP l’année dernière et en 2014, c’est un retour avec E&J. Alors, amis de la old-school vibe et amateurs du cool, cet album garanti à forte teneur soulful est pour vous !


69. Weerd Science - Red Light Juliet Broadcast 2 : Steady Straight

Sombre, intelligente, tantôt percutante, tantôt mélancolique, cette seconde partie de Red Light Juliet de Weerd Science réussit à tendre un pont entre Sage Francis et Atmosphere avec un petit côté émo pas degeulasse et quand on sait que Weerd Science n’est autre que Josh Eppard des mauvais Coheed and Cambria, on ne peut que lui conseiller de continuer dans cette voie !


68. Baralarm - Baralarm II

Deuxième sortie de qualité en deux ans pour le trio pensionnaire du Branch Out Collective ! La recette Baralarm reste la même que pour leur premier album l’année dernière, on ne change pas une équipe qui gagne : d’un côté des textes proclamés moroses et désabusés et de l’autre des productions luxuriantes et cool.


67. uMaNg - The Black Rose Certificate

Du boom-bap traditionnel aux aventures plus sombres, mélancoliques ou pêchues, ce troisième album du petit gars du New Jersey au flow nasillard à la Eminem est une réussite verbale lorgnant des deux côtés de l’Atlantique, B.B.Z. Darney, le producteur exclusif, étant suédois.


66. Sludge Factorie - Blood Moses

Sludge Factorie, c’est V8 au micro et Morbidly-O-Beats à la production (nous reparlerons des deux plus haut dans le classement), ce duo Chicagoan navigue dans les eaux troubles d’un hip-hop abstrait malsain et déconstruit. Sur Blood Moses, Morbidly-O-Beats nourrit à grands coups de beats poisseux le flow schizophrénique de V8 et l’emcee lui le rend bien, le résultat est lugubre mais admirable !


65. Iman Omari - Vibe Tape +​+​+​(​3)

Petite merveille abstract de beat tape alambiquée californienne avec des coups de soleil sur la gueule, cette Vibe Tape +​+​+​(​3) signée du jeune Iman Omari balance du côté de Knxwledge, elle émerveille par sa précision, sa finesse et sa volonté de régaler l’auditeur et même une oreille lambda y trouvera son compte !


64. Busdriver - Perfect Hair

Busdriver n’est pas parfait, il ne l’a jamais été et ne le sera certainement jamais, ses albums sans exception même les vieux ont tous un truc qui clochent, la prod’ y est toujours au rabais par rapport à la qualité du gars derrière le micro. Peut-être qu’il est indomptable ou peut-être et plus sûrement que nous attendons trop le chef d’œuvre dont nous le savons tous capable. En attendant, entre folie et esthétique moderne, Perfect Hair est une belle réussite !


63. Cracker Jon & 2Late - You Can Take the Cracker out of Croydon

Grosse claque anglaise ! Cracker Jon assure ce flow très british qu’on aime tous, un truc acrobatique haché teinté de grime et de THC, mais sous ce déluge verbal se cache le travail de 2Late, ambiances énigmatiques et planantes, lignes de basse funky et beats précis. Un duo à suivre de près !


62. Bloodmoney & Morbidly-O-Beats - The Art Of Self Destruction

Rabbit nous racontait tout le bien qu’il pensait de l’affaire ici et je ne peux que m’aligner béatement avec lui, The Art Of Self Destruction est une petite merveille aux multiples facettes noircies par les beats anxiogènes signés Morbidly-O-Beats et le flow épais de Bloodmoney, et c’est aussi une sortie estampillée I Had An Accident Records qui est très certainement le label de l’année 2014 !


61. Big Nick Pearl City - Bito $ureiya

Avec son flow marqué par la préhistoire du hip-hop, Big Nick Pearl City, membre de Nasa8, le crew bien barré basé en Caroline du Nord, est une des belles découvertes de l’année. Paradoxalement, son Bito $ureiya navigue dans des atmosphères mystiques et brumeuses signées VintageBeats et surtout Jiro, on y croise même un White Rabbit bien chargé.



Articles - 30.12.2014 par Spoutnik
... et plus si affinités ...
Atmosphere sur IRM - Myspace
Busdriver sur IRM - Myspace - Site Officiel
Nocando sur IRM - Myspace
Moka Only sur IRM
Rozewood sur IRM
Baralarm sur IRM
Morbidly-O-Beats sur IRM
Bloodmoney sur IRM
V8 sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 24 août 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends