2014, la grande EPdémie hip-hop

Pour faire face à l’uniformisation ambiante quoi de mieux que l’EP ? Un format idéal pour découvrir de nouveaux artistes, ouvrir de nouveaux champs et essayer des choses, un format léger et court que j’ai choisi de mettre en valeur à travers un classement de 25 sorties hip-hop 2014 qui complète mon autre classement des 100 meilleures sorties LP/mixtape. Z’êtes chauds ? Moi oui, alors c’est parti !

25. Epidemic & Tantu - The Soulution

Belle année pour HexOne ! Après son String Theory avec le Suédois B.B.Z. Darney, on le retrouve cette fois-ci avec son pote Tek-Nition au sein d’Epidemic pour un Soulution qui comme son nom l’indique balance délicieusement du coté du smooth. Tantu assure les beats ensoleillés et funky et on se régale !


24. Schaufel & Spaten ft. Benman - Sus ben gang man, EP

Schaufel et Spaten associés à Benman, c’est trois emcees pour Sus ben gang man, un tout petit EP par la taille mais qui mine de rien construit le boom-bap allemand du futur, une vraie petite pépite et une mention spéciale pour la série de remixes !


23. The Nope - Sinus EP

Moka Only est définitivement très productif, il pourrait même avoir son nom dans un dictionnaire médical dans la section Trouble Obsessionnel Compulsif. On pourra maintenant rajouter cette collaboration avec Psy à la longue liste de toutes ses petites merveilles. Les titres de Sinus sont tous construits avec la finesse d’un vieux de la vieille et puis il y a ce côté débonnaire tellement agréable. Impeccable !


22. MindsOne & Kev Brown - Pillars EP

Pillars est l’alliance parfaite entre la virtuosité instrumentale de Kev Brown, qui n’est plus à prouver, et les flows autoritaires des MindsOne, un duo d’emcees jusqu’alors inconnu au bataillon. Concis, précis et réfléchi, cet EP est un concentré de ce que le boom-bap le plus "classique" peut donner quand il est magistralement pratiqué.


21. L’Orange - After The Flowers EP

L’Orange, encore et toujours L’Orange ! Sorti dans la foulée de The Orchid Days, After The Flowers en est la suite approfondie et peut-être même encore plus aboutie. Toujours sur le thème de la perte de l’être aimé, cet EP fait d’instrus et de pièces collaboratives enfonce le clou de par son côté cinématographique éblouissant et superbement maîtrisé.


20. DJ Kwestion - The 1200

Beats poussiéreux, lignes de basse lourdes et échantillons version ultra-old-school East Coast, le Philadelphien DJ Kwestion, membre des Jedi Mind Tricks et d’Us Natives Records, nous régale avec sa SP-1200 en bandoulière et sa collection d’échantillons de flows scratchés !


19. Pete Flux & Parental - Traveling Thought

Traveling Thought, c’est l’union transatlantique de Pete Flux et Parental, d’un côté l’emcee ricain qui va bien, armé d’un flow froid et bavard, de l’autre un DJ parisien qui en plus d’être talentueux a eu la bonne idée d’inviter Venom et ses potes du Kalhex ! Le résultat est un EP de boom-bap aventureux, quelque part entre The Doppelgangaz et INI, et ça n’est assurément pas un hasard si on y retrouve la légende Rob-O en featuring.


18. Jakaboski - Mount Strive EP

Membre de l’excellent collectif londonien Strangelove dont le Purple nous avait emballé en 2013, Jakaboski présente ici un premier effort solo où son flow cockney à rallonge prend tout sa dimension hypnotique sur des productions allant de la collection de beats malades aux instants les plus cools et sexy.


17. Morbidly-O-Beats - Growing Like Fungus

L’apparition du label clermontois Hello.L.A. aura été une des bonnes surprises de 2014 et nous en reparlerons plus haut dans le top. Fidèle à une certaine vision du hip-hop noir, Bertrand Blanchard est allé nous dénicher cette petite merveille signée du Chicagoan Morbidly-O-Beats. Le beatmaker/emcee croisé dans mon classement des meilleurs LPs de l’année balance là huit titres décadents faits d’abstract vaporeux et anxiogène. Miam !


16. Jesse James Solomon - Jesse From SE

Le gamin du Sud-Est de Londres avait commencé à se faire un nom après un excellent featuring pour Edgar The Beatmaker aka King Krule. Ce Jesse From SE confirme tout le bien que l’on pensait de lui. Jesse James Solomon, avec son flow sobre, profond et délicat, navigue en plein downtempo introspectif aux beats pourtant lourds, du cloud rap ombrageux, onirique et y’a même Rejjie Snow dedans, que demander de plus ?


15. Unknown Mizery - SmiLE

En plus de la découverte de l’excellent emcee canadien qu’est Unknown Mizery, SmilE est aussi l’émergence d’un beatmaker parisien à suivre de près : Odweeyne c’est son blase, retenez-le bien, le type est talentueux ! Les deux ensemble livrent un taff sans compromis, boom-bap obscur, culture East Coast, samples lumineux, une véritable usine à faire bouger la tête !


14. Your Old Droog - s/t EP

Avant l’album, il y eut l’EP et la découverte de ce vrai faux-sosie de Nas fut un choc. Beaucoup de points communs entre les deux emcees new-yorkais, d’abord un vocabulaire, un flow, un timbre de voix, ensuite et surtout une capacité à remplir des wagons entiers avec des titres cools. Alors non, Your Old Droog n’est pas Nas, mais il a tout en main pour le devenir !


13. Jeremiah Jae x CohenBeats - Pennies

Si Tel Aviv et Chicago se retrouvaient à Los Angeles, le résultat pourrait être ce Pennies qui comme son nom ne l’indique pas regorge de richesse. Encore une belle sortie pour Jeremiah Jae qui n’assure ici que le emceeing, CohenBeats étant au charbon à la prod’. Le tout est assurément teinté de Black Jungle Squad mais avec un petit côté klezmer psyché qui fait l’originalité du truc.


12. Tachyon Ghetto Blaster - TGB EP01

En attendant le retour toujours espéré des Nephlim Modulation Systems avec Bigg Jus, le vétéran californien Orko Eloheim, épaulé par le talentueux emcee tokyoïte Kaigen, lâche là une bombe futuro-apocalyptique comme lui seul en est capable. Le truc tabasse sévère, flows élastiques et mitraillettes, productions massives et agressives signées William Ryan Fritch ou K-The-I ???. La perfection en juste quatre titres !


11. The Grouch x Eligh x CunninLynguists - The WinterFire EP

Entre The Tortoise and the Crow et Strange Journey Volume Three, The Grouch, Eligh et les CunninLynguists ont uni leurs forces sur ce The WinterFire EP qui est un peu la cerise sur le pompon d’une année déjà sacrément réussie pour les deux entités ! Kno est en état de grâce ; beau et luxuriant sans jamais pencher vers la surproduction, son travail est parfaitement mis en valeur par Deacon, Natti, The Grouch et Eligh eux aussi sur un nuage !


10. Qwazaar & Batsauce - Stress Chasers EP

Les derniers Qwazaar et Batsauce étaient assez moyens, mais ce Stress Chasers EP est brillant ! Pensionnaire du légendaire label chicagoan Galapagos4 et pilier des fameux Typical Cats, Qwazaar balade son flow toujours aussi indomptable sur les productions d’un Batsauce envahies par les multiples influences des années 60 aussi bien soul, pop que psychédélique. La (bat)sauce commence à bien prendre !


9. Copywrite & Surock - Choose Your Own Adventure : Murderland

Sorte de renaissance après des déboires avec la justice, Choose Your Own Adventure : Murderland que signe Copywrite avec le beatmaker Surock sonne comme une évidence jouissive pour le membre fondateur de la légende MHz avec RJD2 et Camu Tao. L’esprit est à la fête et on se prend presque à rêver à une réminiscence du cultissime Table Scraps de 2001, rien que ça !


8. Monsieur Saï - Première Volte Digitale

En 2014, en plus de l’excellent Libertés Nomades dont nous parlions dans le classement albums, Monsieur Saï nous aura gratifiés d’une magistrale Première Volte Digitale dans la gueule. Mon cœur balance pour cet EP plus spontané, plus rentre-dedans, plus direct, plus cru aussi. Un vrai brulot social entre diss rap anar et activisme hip-hop urgent et c’est là que le Manceau excelle !


7. Black Caldron - s/t EP

Jeremiah Jae et Tre, ce sont les Young Black Preachers, si on y ajoute Eugene Snow, on obtient Black Caldron, c’est à dire la fine fleur du Black Jungle Squad dont nous parlions plus bas dans le classement ! L’histoire, un groupe de tueurs en série psychopathes unissent leurs forces pour le malheur de leurs victimes mais pour le bonheur de nos oreilles. Horrorcore à la sauce sanglante façon Gravediggaz West Coast du turfu et une réussite d’un bout à l’autre !


6. Rotten Doggz - Nuclear Village

Rotten Doggz, c’est le side-projet d’Ichiban Hashface avec son pote Sleep Sinatra et encore une fois, c’est une réussite ! La filiation avec l’énorme album de l’année The Swordsman est évidente, la recette reste la même mais quelle recette ! Des titres lancinants, fragiles, hypnotiques, du fait maison, de l’ultra-lo-fi, quelques boucles délicates, un beat et deux flows monotones, inarrétables, froids comme leur Nebraska natal.


5. V8 - V8 as Big Richard starring in The Rolled Up Goat And A Horse EP

Seconde pièce magistrale pour le jeune label clermontois Hello.L.A. avec cette fois-ci V8, moitié de la Sludge Factorie avec Morbidly-O-Beats qui livre là un The Rolled Up Goat And A Horse sur le fil du rasoir. Un EP au hip-hop abstrait malsain, déconstruit et novateur porté par le flow psychotique d’un V8 possédé mais en forme olympique !


4. Devenny & ฬเןl - Arc II : The Remains

Après Jesse James Solomon, voici encore un bout de downtempo anglais de fort belle facture. Le gamin Tay Devenny qu’on avait deja mentionné dans le classement des LPs croise ici le fer avec le mystérieux producteur ฬเןl, le résultat est un voyage vaporeux dans un cloud rap rêveur, une aventure planante accompagnée par un flow tantôt pitché, tantôt chanté, mais toujours hanté et habité. Magistral !


3. Armand Hammer - Furtive Movements EP

Race Music avait été une référence, un concentré de hip-hop massif et dense comme on en voit peu. Furtive Movements EP reprend la même recette, en gros on n’est pas là pour rigoler, un équilibre précaire au bord du chaos, un truc intelligent porté par la classe de Billy Woods. La posture droite de son duo avec Elucid fait du bien dans un rap game en mal de figures stables montrant la route à suivre vers l’authenticité. Tellement que les deux Armand Hammer en deviennent indispensables !


2. Strange_U - EP #2040

Avec EP #2040 (suivi dAliens in Suits), le duo londonien de Stange_U a frappé fort et là où ça fait mal ! Entre futurisme et héritage des anciens, El-P et Kool Keith en tête, le rappeur Kashmere et le producteur Dr Zygote viennent de mettre tout le monde d’accord, non sans une certaine arrogance. Sur un EP, ils sont arrivés à allier modernité et mémoire à grand coup de beats massifs à la Death Grips, de synthés lourds, de sons 8-bits, le tout servi avec un flow psychédélique plein de morgue et d’élégance ! Deux gars à suivre de près !


1. Ka & Preservation - 1200 B.C.

Après un The Night’s Gambit unanimement salué par toute l’intelligentsia hip-hop, le rappeur de Brooklyn en bon apôtre du côté obscur du hip-hop a dû se dire que la notoriété n’était définitivement pas faite pour lui. Pour rétablir l’équilibre underground ou par pure volonté d’un suicide commercial, Ka a choisi de sortir ce 1200 B.C. sans tambour ni trompette, pas de Bandcamp, pas de Soundcloud, rien sur Spotify, si vous voulez l’écouter (et je vous encourage à le faire), il vous faudra l’acheter (pour certains la chose peut paraître complétement exotique, je vous assure) ! Produit par Preservation, lugubre et minimal, brut et brutal, fait de grisaille et d’austérité, 1200 B.C. est pourtant un indispensable objet, mais bizarrement la même intelligentsia qui avait adoubé The Night’s Gambit un an plus tôt a tout juste évoqué la sortie de cette merveille... Cherchez l’erreur !




Articles - 25.01.2015 par Spoutnik

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 23 août 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends