Le streaming du jour #1798 : Aidan Baker & Gareth Davis - ’Invisible Cities’

Près de trois ans après sa rencontre ambient-kraut avec l’Autrichien Idklang, Aidan Baker est de retour chez Karlrecords, label expérimental berlinois à la mesure de ses explorations mélangeuses et singulières, pour un nouvel opus à quatre mains, en compagnie cette fois du clarinettiste Gareth Davis que nos lecteurs fidèles connaissent notamment pour cette fabuleuse collaboration atonale et angoissante avec la violoncelliste Frances-Marie Uitti il y a quelques années.

Féru d’impros lancinantes et feutrées, l’instrumentiste britannique entendu chez Oiseaux-Tempête (dont il est membre à part entière), A Sun-Amissa ou encore Merzbow avait déjà accompagné Nadja, ça n’était donc qu’une question de temps avant d’entendre sa clarinette basse dialoguer avec les textures organiques du génial Torontois désormais basé à Berlin.

Autant vous prévenir d’emblée pour éviter toute déconvenue, Invisible Cities est des plus austères et son minimalisme brumeux que Gareth Davis infuse de spleen impressionniste demande pour en goûter tout le potentiel d’envoûtement l’engagement d’une écoute dans des conditions de total abandon des sens, de préférence au casque et assez fort. Sur Memory, les interventions plus ou moins sporadiques de l’Anglais semblent éclairer à la bougie les lentes progressions enténébrées du Canadien au son lointain d’un train qui file et disparaît dans la nuit, avant de se faire plus insidieuses sur Sky, où leurs accès de dissonance viennent pervertir le clair-obscur des tournoiements atmosphériques.

Sur Signs, ces évocations languissantes et un brin inquiétantes de nos métropoles désincarnées trouvent paradoxalement leur incarnation la plus abstraite au contact d’un brouhaha de field recordings vocaux désincarnés par leur empilement, puis du haut de ses 15 minutes de crescendo rampant, le final Desire déploie un magnétisme inattendu via l’entremêlement évanescent des circonvolutions angoissées de la clarinette et des drones de guitare, flirtant avec le darkjazz pour étendre encore l’aura mystère de cet Invisible Cities aussi contemplatif qu’intrigant :


Streaming du jour - 02.02.2018 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Aidan Baker sur IRM - Myspace - Bandcamp - Site Officiel - Bandcamp
Gareth Davis sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 20 novembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends