Playlist IRM #12 - Best of Chez.Kito.Kat Records

Moins productif depuis dix-huit mois, le label aux grandes oreilles dont nous défendons pourtant sans complaisance la quasi-totalité des sorties depuis une demi-douzaine d’années met à l’honneur le dernier disque de No Drum No Moog, sorti à la fin du mois de juin dernier. Un joli prétexte - mais nous aurions pu en trouver un autre tant l’envie de compiler les perles du catalogue était grande - pour s’essayer à l’exercice de la playlist.

Les influences de Chez.Kito.Kat sont vastes, aussi il semble finalement logique de démarrer avec The Cowboy Without Horse, titre de Dr Geo ouvrant la première compilation du label sortie en 2007. L’artiste a depuis su faire évoluer ses compositions et nous avons toujours en tête ses Lo-Fi Studies adorées dans nos colonnes mais à l’époque, c’était dans un versant plus sombre tutoyant le hip-hop qu’il s’exprimait avec brio.

Sans jamais totalement rompre avec cette racine commune, l’orientation hip-hop s’altèrera ensuite peu à peu, l’électronique - essentiellement instrumentale - s’offrant une place de choix au sein du catalogue. En témoignent l’IDM de Mr Bios, fidèle de la première heure et le 452090 sur lequel Det90 s’affirmait comme l’un des plus passionnants héritiers d’Aphex Twin en enveloppant des nappes synthétiques cotonneuses dans des beats alambiqués.

Mais le champ d’application du label est vaste et la féérie dérangeante imaginée par Millimetrik sur un 40 Ans En Kaleidoscope entre rythmiques dub et pulsations aux confins de la deep house vient traduire cet état de fait. L’onirisme a régulièrement été associé aux sorties de Chez.Kito.Kat, de la dream-pop de Daily Vacation qui faisait de Yumaque l’un des sommets du répertoire du label au Flow d’Artaban sur lequel l’électro envoûtante d’Appaskop faisait figure de classique instantané. Par ailleurs, moitié de ce dernier duo, Sh’napan s’offrait une expérience solitaire et Flex ouvrait avec brio un LP abouti.

Avec sa pochette douteuse, Kuston Beater s’était imposé avec un premier album homonyme comme une figure importante du label et la bal(l)ade électronique déjantée Chicken Walk reste un sommet indémodable. Quant aux abstractions analogiques presque Warpiennes de Komparce, elles tutoyaient le génie à l’occasion d’un Zerlegzen ovniesque composé pour le Centre National de l’Audiovisuel du Luxembourg. Témoin d’une orientation vers une complexité tout sauf vaine, ce disque a probablement inspiré Puce Moment au moment de composer Ad Noctum dont l’ambient abstraite et granuleuse touche au sublime sur Monolithe.

Sur cette playlist, le plus difficile aura probablement été d’isoler un seul titre du génial S.H.I.Z.U.K.A.. Ovni devant l’éternel - y compris au sein d’un label dont il a longtemps composé les titres les plus labyrinthiques et abstraits - le Français prend un malin plaisir, depuis cinq printemps, à publier chaque année un disque plus fascinant que le précédent. Extrait de son dernier LP Illusion, X.c.l.s.n le voit opter pour une IDM minimaliste dont la densité est néanmoins perceptible à la manière de certains travaux d’Autechre.

Nous ne pouvions pas imaginer pareille compilation sans mettre à l’honneur Mad, le sommet absolu de l’inoubliable Ghosts & Friends composé en 2012 par un Samuel Ricciuti aka Dog Bless You bien trop discret depuis bien qu’il nous avait fait le plaisir de composer Connie & Blyde pour notre compilation Clashes.

Sans oublier les guitares parfois présentes sur les sorties de Chez.Kito.Kat - rien d’étonnant lorsque l’on sait que Samuel Ricciuti fait de Constellation l’un de ses modèles - que ce soit avec Cyclorama sur un Skyward tutoyant le shoegaze ou les Skans, à (re)découvrir de manière urgente tant ces petits frères spirituels des Strokes et d’Interpol à l’époque où ceux-ci étaient encore inspirés, nous font regretter de s’être plongés dans le mutisme depuis 2011 et l’EP Alaska.

Il s’agira enfin de fermer la boucle avec Beat For Sale, projet réunissant les trois membres fondateurs du label, à l’occasion d’un bonus intitulé I Don’t Mind aussi entraînant qu’hypnotique. Pour ceux qui ne connaissent que modérément le catalogue du label, ces quinze titres pourraient, espérons-le, donner envie d’explorer davantage la galaxie Chez.Kito.Kat. Celle-ci est si riche que la limitation à quinze titres nous a condamnés à mettre de côté des artistes tels qu’Arbee ou Norset.D, sans compter No Drum No Moog, volontairement laissé de côté car déjà à l’honneur avec une sortie récente.


News - 07.09.2018 par Elnorton
... et plus si affinités ...
The Skans sur IRM
Beat For Sale sur IRM
Dog Bless You sur IRM - Bandcamp
Daily Vacation sur IRM
Kuston Beater sur IRM
S.H.I.Z.U.K.A. sur IRM - Bandcamp
Puce Moment sur IRM
Artaban sur IRM
Komparce sur IRM
Millimetrik sur IRM
Dr Geo sur IRM - Bandcamp
Cyclorama sur IRM
Det90 sur IRM
Sh’napan sur IRM
Mr Bios sur IRM