Vinc2 - Rescued From Drowning

En voilà une sortie qui était particulièrement attendue ! Cinq ans après son troisième disque, l’inoubliable By The Third Sea qui était arrivé un poil trop tard dans les couloirs de la rédaction pour que l’on s’y arrête convenablement, Vinc2 dévoile Rescued From Drowning. L’histoire d’un retour à la vie.

1. Birth (Again) Voir la vidéo Vinc2 - Birth (Again)
2. Confusion
3. TDR
4. Funerarium
5. I Have A Cold
6. Hideaway
7. Rain On My Glasses
8. Overgrown Field

date de sortie : 17-09-2018 Label : Autoproduction

Il faut dire qu’en cinq printemps, le Français n’est pas resté inactif. Après nous avoir dévoilé ses incontournables de l’année 2013, il publiait l’année suivante l’EP Indian Summer/Into Oblivion basé sur des relectures de Jónsi & Alex et Lisa Germano. Quelques reprises partagées sur les réseaux sociaux, d’Eluvium à Sigur Rós, et Vinc2 se lançait réellement dans la composition d’un nouveau disque dont le clip du magnifique Birth (Again) a été dévoilé en éclaireur il y a déjà quelques mois.

« Après des mois de doute », comme il l’explique lui-même, Rescued From Drowning est donc disponible. Et la bonne nouvelle réside dans le fait que l’attente se justifie par la grâce contenue dans les huit vignettes composant cet opus. Comme toujours essentiellement centrées sur le piano (le titre d’ouverture et le Confusion qui suit en tête), les productions de Vinc2 ne se résument pourtant pas à cela.

Il est d’ailleurs bien difficile de catégoriser ce disque, ce qui tombe plutôt bien tant les étiquettes ne peuvent traduire la subtilité d’une musique aussi riche. Disons que l’ensemble oscille entre une ambient synthétique et, lorsque les rythmiques et l’électricité (à l’instar des saturations jamais oppressantes de TDR) s’invitent, un post-rock dans la lignée de Sigur Rós. Et l’on s’excuse pour la redondance de la comparaison mais sans être dénués de personnalité, les tourments vocaux spectraux et les nappes synthétiques d’un Rain On My Glasses pourraient avoir été pensées par Jónsi.


Au long de ces huit morceaux, la beauté est toujours présente, le piano ramenant cette touchante candeur qui hésite toujours entre mélancolie et allégresse, Hideaway et le violoncelle plombé de Thùy-Nhi AuQuang lové dans un jeu de piano aérien constituant l’un des points culminants de ce mariage mixte. La candeur de Vinc2 est à prendre au sens le plus noble du terme. Rescued From Drowning évoque la pureté. Une pureté qui n’exclut pas la prise de risques et celui qui avait participé au huitième volet de notre compilation IRMxTP est aussi à l’aise lorsqu’il s’agit de convoquer une cérémonie organique comme Funerarium, ravivant alors des sentiments plus douloureux avec les chœurs discrets de Lisa Germano en fin de titre, ou de conclure, sur fond de claviers cotonneux, avec le spoken word hanté de Overgrown Field.

Débuté il y a plus de dix ans en marge de By The Third Sea, on imagine à quel point l’accouchement d’un tel disque a dû être énergivore. Le multi-instrumentiste basé à Annecy y assure aussi bien les parties de guitare et basse que les claviers et field recordings, mais au-delà de la majesté de chacune des composantes, c’est bien la profondeur de la démarche de Vinc2 qui fait la différence.
Il y a ajouté ce soupçon de magie qui ne s’improvise pas et qui ne peut être le fruit de faux-semblants. Du cœur, une chaleur glaciale et probablement une partie de l’âme de son auteur. Voici ce que contient Rescued From Drowning. Sa sortie doit s’apparenter à une forme de libération pour Vinc2 tant ce disque est exigeant. Et des mois d’écoute ne seront probablement pas suffisants pour en apprécier toute la richesse...


Chroniques - 17.09.2018 par Elnorton
... et plus si affinités ...
Vinc2 sur IRM - Site Officiel - Bandcamp