;background-color:#">Black Duck - s/t

1. Of the Lit Backyards
2. Foothill Daze
3. Delivery
4. Second Guess
5. The Trees Are Dancing
6. Thunder Fade That Earth Smells
7. Lemon Treasure
8. Light’s New Measure

2023 - Thrill Jockey

Sortie le : 23 juin 2023

Pas de vilain petit canard chez Thrill Jockey

Pour cette dernière chronique du premier semestre, on aurait pu vous parler du nouveau Swans et de ses envolées étonnamment sereines à la Spiritualized, un très beau cru sur lequel on reviendra probablement après l’avoir un peu mieux digéré (il faut dire que c’est long). Mais pour éviter la bousculade des laudateurs de Michael Gira, le choix s’est porté sur une sortie non sans quelques atomes crochus, malheureusement beaucoup moins mise en lumière chez nous bien qu’elle fasse déjà office de petit graal en son fief de Chicago... et pour cause, on retrouve aux manettes de ce Black Duck, affublé il faut bien l’avouer d’une cover assez moche, trois grands noms de cette communauté d’improvisateurs à la croisée du rock, du jazz et des musiques expérimentales : l’immense Doug McCombs de Tortoise (et Brokeback), déjà auteur l’année dernière de ce très bel album passé un peu inaperçu, à la guitare et à la basse ; Bill MacKay, guitariste d’avant-garde folk-rock et collaborateur récurent de Ryley Walker avec lequel il partage une certaine influence Van Morrison-esque ; et enfin Charles Rumback à la batterie, lui-même un fidèle de Walker ou encore de Jim Baker et aux fûts pour toute une palanquée de projets d’obédience jazz, électronique et/ou improv.

Ce qui frappe immédiatement avec ce premier album homonyme rodé sur scène - enfin, presque immédiatement, car il faut bien avouer que l’americana caressante et réverbérée de l’introductif Of the Lit Backyards ne constitue pas l’entame de disque la plus excitante de l’année - c’est la fluidité et l’onirisme des compos, qu’elles flirtent avec l’ambient (Foothill Daze et son clair-obscur à la Badalamenti, mi aérien mi hanté), le noise rock (l’halluciné Delivery, ou un Lemon Treasure à la fois abrasif et feutré), l’improv électrique (Second Guess avec sa batterie en liberté, ou le saturé et bien-nommé Thunder Fade That Earth Smells), ou une alt-country psychédélique à souhait (The Trees Are Dancing, Light’s New Measure). On pense aux Messthetics, pour cette capacité à faire feu de tout bois dans un rock instrumental à la fois fureteur et homogène bien qu’entièrement construit à partir de sets improvisés, la constante densité texturée des effets de guitare contribuant à assurer cette improbable continuité entre morceaux méditatifs et titres plus intenses et enlevés.

À découvrir sans plus tarder !


( RabbitInYourHeadlights )


- 29.06.2023 par RabbitInYourHeadlights
 


2023 en polychromie : les meilleurs albums - #120 à #106

180 albums, car si la frustration demeure de ne pas en citer 100 ou 150 de plus, c’est là que la césure s’avérait la plus supportable en cette année 2023 riche en pépites sous-médiatisées. 180 disques, car le but d’un bilan annuel, de la part d’une publication musicale quelle qu’elle soit, ne devrait pas revenir à montrer que l’on a sagement écouté la (...)