Dälek, missile tactique du noise hip-hop

Imaginez-vous à Bristol en 1998, Massive Attack et Flying Saucer Attack jamment avec le Matt Elliott de Semtex aux machines et Chuck D de Public Enemy en rappeur invité. Evidemment ça n’est jamais arrivé ailleurs que dans notre imagination... ou peut-être dans celle du producteur Oktopus ? Car c’est justement en 1998 que voit le jour le premier album de Dälek, né de sa rencontre avec le MC du même nom.

Et si l’impressionnant Negro Necro Necros permet déjà à ce duo fraîchement formé à Newark, New Jersey, de poser les bases morbides et dissonantes d’un univers hautement atmosphérique empruntant au free jazz et à l’électro comme au noisecore ou à l’indus, rien ne nous prépare encore vraiment à ça :

En l’occurrence Ever Somber extrait de l’abyssal et abrasif Absence, troisième opus paru en 2005, mais le second From Filthy Tongue Of Gods And Griots avait déjà mis trois ans plus tôt la barre très, très haut dans les ambiances vénéneuses, le bruit blanc et cette paradoxale apesanteur générée par des beats profonds au groove downtempo et ces couches denses de drones entêtants. Dälek vient alors de s’approprier le statut de formation hip-hop la plus radicale et novatrice des années 2000, et continuera encore d’évoluer dans une direction cette fois plus mélodique et mélancolique bien que toujours aussi malaisante, laquelle après l’EP Streets All Amped culminera en 2007 sur un Abandoned Language aux arrangements extraordinairement subtils et luxuriants, au point d’évoquer à certains le souvenir de My Bloody Valentine dont le duo perpétue sur scène les déferlantes soniques à faire saigner les oreilles des amateurs de drone doom les plus blasés.

On ne voit guère que Sole produit par Odd Nosdam pour rivaliser, et ça n’est pas prêt de changer à en croire les premiers extraits de Gutter Tactics, cinquième album à paraître le 27 janvier prochain toujours sur le label de Mike Patton, Ipecac. MC Dälek avait pourtant lancé le sien propre en milieu d’année, Deadverse Recordings, du nom de ses Deadverse Studios, deux structures qui lui permettent aujourd’hui d’enregistrer ou de produire des artistes tels que le rappeur Oddateee (dont le deuxième album Halfway Homeless vient de paraître), héritier de Kool Keith notamment, ou Destructo Swarmbots, duo ambient-noise qui a participé à Gutter Tactics.

Ce dernier comprendra 11 morceaux, et à l’image des deux extraits en écoute sur myspace, l’envoutant 2012 (The Pillage) et le menaçant No Question, est annoncé comme un retour aux racines hip-hop du groupe avec notamment des boucles plus dynamiques, davantage d’électro et un son moins condensé, bien qu’il s’agisse toujours aux dires de MC Dälek d’un album "sombre, empli de colère, peut-être d’un peu de peur, mais d’espoir aussi... semblable au monde dans lequel on vit en somme". Et Oktopus d’ajouter qu’il possède "cet éclairage à la David Lynch : ténébreux, claustrophobe mais bourré de détails. Cet album ne vous maltraite pas, cependant. Il possède toujours ce côté heavy, mais il faut cette fois une poignée d’écoutes pour réaliser toute sa substance."

News - 23.11.2008 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #1665 : Dälek - 'Endangered Philosophies'

Ces dernières années, certains considéraient que l’inspiration de Dälek empruntait une pente descendante continue. Il faut bien avouer que Gutter Tactics, très bon disque au demeurant, n’atteignait pas les cimes ténébreuses des sommets Absence et Abandoned Language.




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 20 janvier 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends