Liga Quintana - Fiasco Total

C’est une certaine idée du rock latino mais sans une once de soupçon de musique-du-soleilitude qui ressurgit pour nos oreilles agréablement surprises...

1. Ansia de vivir
2. La Suerte
3. Fiasco Total
4. Balsa
5. El Perdon
6. StarDiscount
7. No cambiare nada
8. Resistir (Remix)
9. El Vacio
10. Resistir
11. La tregua
12. Ansia Vulgaris (The Crooner Remix)

date de sortie : 16-06-2008 Label : Casa Tarricone

A l’écoute de cette galette, effectivement, plane un petit goût de Movida façon nineties ma foi pas désagréable en ces temps où rock’n roll peut parfois rimer avec lourdeur, lassitude, voire variétoche toute pourrite.

Et pourtant, il ne s’agit pas là d’une nouvelle salve qui nous viendrait d’Ibérie ou d’Amérique du Sud, non, pas du tout, puisqu’il s’agit bien d’un groupe français hispanophone, du quasi-jamais vu depuis la Mano Negra dans les années 90. Le combo nous vient de Grenoble, bien loin des terres andalouses, tant par le paysage que par l’esprit, et est emmené par l’hispanisant Piero Quinata, sur des textes signés Alice Avella. La connection espagnole n’est donc pas le fruit du hasard, on le voit.

Il est toujours intéressant de voir comment un groupe se vend et ici, dans leur plaquette, on nous parle de mix entre l’énergie rock et le beat techno. Hum hum, certes. S’il n’y avait eu que cela, croyez-moi, je ne me serais certainement pas empressé de me jeter à l’écoute dudit disque. (Non pas que je l’aie fait, ça fait six mois, que ça traîne, cette chronique. Mais c’est pour des raisons extra-musicales, malheureusement...) On nous parle aussi de résistance à l’esprit "Rock anglais" en vogue actuellement. Ha bon ? Passons.

A l’écoute, le son est bien lourd, bien accrochant, mais surtout le chant en espagnol et l’intonation sautent aux oreilles : on dirait carrément les Heroes del Silencio. Remis au goût du jour, avec une approche plus directe, moins ampoulée et beaucoup moins empreinte de rock des seventies, aussi. Et c’est tant mieux pour nous. D’ailleurs, la reprise en espagnole de Nirvana, Come as you are, malheureusement pas incluse dans le pressage définitif de l’album (sûrement une obscure question de droits...) est à elle seule un bon résumé du truc : on mixe les groupes latins des années 90 (Litfiba, Heroes del Silencio...) avec l’énergie grunge de la même époque : et le résultat est bon, même si un peu hors du temps.

Bref, une écoute agréable, à recommander à tous les hidalgos dans l’âme et aux autres aussi.

Chroniques - 10.12.2008 par lloyd_cf
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 13 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends