Cyrod & Biscuit - Flavour EP

Du Linge sale, c’est forcément ce qu’on obtient quand on trempe son Biscuit n’importe où.

1. Prolégomènes
2. Flavour
3. Slag
4. Endly
5. Funny Games

date de sortie : 19-11-2010 Label : Linge Records

Enfin quand-même, on l’aurait bien incluse ici pour peu de l’avoir découverte avant cette première galette officielle de Linge Records, pas faute pourtant d’en avoir causé à tort (ou pas ?) et à travers (mais vite fait, alors) de la musique de Cyrod mais voilà le parisien n’en fait qu’à sa tête, pas facile à pister le bougre et d’autant moins quand il s’associe pour son arrivée sur ce label "passable et repassable" à l’un de ses fondateurs Claude Biscuit. Un type qui fait du shoegaze religieux à la japonaise sur une caisse Butagaz à en croire son myspace, ce qui finalement n’est pas bien loin de la vérité sur un titre comme Ac/Da/C - ou alors appelons ça de la new-wave de sorcier vaudou, ça marche aussi... des fois.

Mais revenons à nos saveurs du moment. "Les paroles sont insolentes, naïves, entre poésie sonore et chanson de toilettes" nous dit un certain Charles Phaser sur Bandcamp où l’EP est donc en libre écoute dans son intégralité. Heureusement, la réalité quoique tout aussi barrée ne sent pas le désodorisant bon marché, on inhalerait même plutôt les cendres d’un volcan au bord de l’éruption dès le Prolégomènes d’ouverture qu’on aurait rêvé d’entendre sur le premier Fuck Buttons avec ses incantations abstraites sur fond de percussions tribales, de claviers éthérés et de basse rondelette. Quant aux paroles, il faut vraiment vouloir chercher à les comprendre sur ce Funny Games placé sous le signe de l’humour glauque qu’on ressortira sûrement au prochain Halloween pour faire flipper la petite famille.

Entre ces deux extrêm(ité)es, on aura croisé le fantôme de Syd Barrett la bouche pleine des champis offerts par Dan Deacon après un tour de planche ouija à réveiller les morts (Flavour, sans doute le titre qui se rapproche le plus de "l’allégresse enjouée et rayonnante" vantée par notre monsieur Loyal (ou Phaser, va savoir) sitôt évaporés les relents de soufre de l’intro, ou encore Joy Division en train de forniquer avec un Brian Eno à demi-consentant sur l’hypnotique Endly qui se mue sur la fin en véritable vortex psychédélique. Enfin, cold wave, riffs metal et nappes dark ambient dissonantes sont au programme de Slag, pile au milieu du fond du trou béant qui semble vouloir nous avaler tout du long de ces 17 minutes dont on espère déjà qu’elles feront des petits tout aussi charmants et malformés.

Quant au label, défenseur des musiques en voie de disparition ou vouées à tomber dans l’oubli et qu’on est amené à respecter ne serait-ce que pour le fait d’avoir signé un groupe dénommé Orchestral Patrick Manoeuvre In The Dark (forcément, "Orchestral Philippe Eudeline In The Moonlight" ça marchait tout de suite moins bien...), il vient justement de ressortir des tiroirs les premiers balbutiements de notre Cyrille Poumerie national sur l’excellent Oldies For Youngsters signé Cyrod On The Iceberg en 2006 et qu’on ne saurait trop vous conseiller d’aller goûter en cas d’affinité pour la synth-pop lo-fi, les méditations électriques, l’ambient saturée ou le shoegaze approximatif.


Chroniques - 11.01.2011 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Cyrod sur IRM - Bandcamp - Myspace - Myspace - Myspace
Biscuit sur IRM - Myspace