Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/indierockmag/www/config/ecran_securite.php on line 358
Top albums - été 2011 | Indie Rock Mag

Top albums - été 2011

"Ces vacances perdues qui n’en finissaient plus sont enfin terminées, nous comptions sur nos doigts cher lecteur les heures qui nous restaient nous séparant de toi." Et d’ailleurs, tiens, six degrés de séparation entre France Gall et Zach Hill c’est possible ? Voilà la question à laquelle ce bilan sans queue ni tête va tenter de répondre... ou pas.

1. Moonface - Organ Music Not Vibraphone Like I’d Hoped

JPEG - 4.7 ko
Moonface - Organ Music Not Vibraphone Like I’d Hoped dispo sur Amazon.fr

Un été entier à vouloir s’aérer l’esprit, on aurait pu penser que les membres de notre forum auraient jeté leur dévolu sur un peu de légèreté et de mélodies ensoleillées. Que nenni ! L’heureux élu de notre sondage est même le parfait exemple de musique qui vrille la tête et suscite davantage l’aliénation que l’évasion. Des boucles synthétiques en veux-tu en voilà et des notes d’orgue à répétition, tel est le support sur lequel vient se poser la voix d’un Spencer Krug pour une fois en solo et revêtant le costume vocal d’un Paul Banks qu’on jurerait parfois vraiment entendre. Cinq pistes, pas plus, tournant systématiquement autour de 7-8 minutes, le temps de nous amener dans des épopées qui prennent vie par un perpétuel et passionnant travail de nuances. Une note qui se rajoute, une mélodie qui rate un virage, un tempo qui s’excite, et voilà comment le très prolifique leader de Wolf Parade ou autres Sunset Rubdown et Swan Lake, captive l’attention de son auditeur jusqu’au bout de si larges créations. 37 minutes plus tard, et malgré une deuxième partie d’album légèrement moins inspirée (il faut dire que Return To The Violence Of The Ocean Floor et Whale Song mettent la barre très haut), on y replongerait volontiers tête piquée.

(Pol)


2. Baxter Dury - Happy Soup

JPEG - 8.2 ko
Baxter Dury - Happy Soup dispo sur Amazon.fr

Comment ? Même pas album de l’été ? Second vous êtes-sûr ? C’est vraiment la loose pour Baxter Dury, "fils de", posant sur une pochette de disque à 5 ans comme Jordy, fumant des joints et buvant de la bière à 14 ans comme tout le monde, et prévoyant de ne surtout pas faire le même trop facile métier "sex and drugs and rock’n’roll" que son père Ian. C’était pourtant la saison rêvée pour lui, un été so british, un album paraît-il fait de chansons balnéaires et psychédéliques, bref un Happy Soup pile poil dans l’air du temps, mais non, seulement deuxième. Pourquoi ? Parce qu’il a traîné fut un temps avec un Gallagher (fils d’un membre de The Clash), ça devrait en faire une tête à claque ? Parce que son accent, parce que Guy Marchand, parce que prend ça dans les dents ? Vous pourrez chercher toutes les excuses possibles, crier à l’insolence ou la nonchalance, le Happy Soup de Baxter Dury est vachement bon et ça il faudra s’y faire.

(indie)


3. Cindytalk - Hold Everything Dear

JPEG - 3.9 ko
Cindytalk - Hold Everything Dear dispo sur Amazon.fr

Autant le dire d’emblée, malgré cette belle place sur notre podium de l’été ce septième album des Écossais ne plaira pas à tout le monde. Mais il plaira beaucoup, voire sans doute même énormément aux amoureux d’abstractions contemplatives, de la mélancolie d’un piano dépouillé à l’étrange mystique d’un ballet de drones futuristes et hantés.

Hantés sans doute par le décès en plein enregistrement de Matthew Kinnison, avec lequel Gordon Sharp leader et unique membre permanent du groupe avait entrepris ce projet en 2006. Mais également hypnotiques et fascinants à l’image d’un album qui semble piégé entre deux mondes, le nôtre d’où proviennent encore par moments les réminiscences apaisantes d’un feu de camp, du chant des oiseaux ou de carillons balancés par le vent, et un autre nettement plus inquiétant où tout n’est que poussière, mort et désolation. De quoi rappeler à certains les méditations désertiques et faussement monotones de Pan-American, voire pourquoi l’ambivalence d’un autre chef-d’œuvre ambient de cette année 2011, signé cette fois par le Belge Kreng.

(RabbitInYourHeadlights)


4. Rivulets - We’re Fucked

JPEG - 4.6 ko
Rivulets - We’re Fucked dispo sur Amazon.fr

J’ai découvert Rivulets aka Nathan Amundson, ses atmosphères éthérées et ses orchestrations minimalistes, assez tardivement grâce à sa collaboration au sein de Infinite Light Ltd. Je me suis donc plongé dans We’re Fucked avec encore à l’esprit ses précédents opus et particulièrement le superbe You Are My Home et sa folk minimaliste bouleversante.

Les albums de Rivulets sont des albums de dimanches matins pluvieux, et celui-là ne déroge pas à la règle. En plus, lors de mes premières écoutes de We’re Fucked ma moitié m’avait « abandonné » pour une semaine de vacances en « solitaire », le temps était pourri et j’avais repris le boulot. Autant dire que j’étais fait comme un rat et que Nathan Amundson tombait à pic pour enfoncer le clou.

Ce quatrième album de Rivulets est terriblement touchant, une folk délicate, une voix enrobée de discrètes mélodies à la guitare, des atmosphères désespérées à l’image du nom de l’album, une véritable invitation à l’introspection.

Bref, ma semaine en solitaire ma paru interminable, merci Monsieur Amundson.

(Nono)


5. Hella - Tripper

JPEG - 6.2 ko
Hella - Tripper dispo sur Amazon.fr

Il l’a, Zach Hill, ce je ne sais quoi que d’autres n’ont pas et qui nous met dans un drôle d’état. Surtout avec Hella, et ce nouvel opus qui paraît nous dire "viens" et nous fait sentir étrangement bien.

C’est sûr que comparativement aux deux albums solo sortis dans l’intervalle par le Californien, ce premier disque en 5 ans s’avère relativement accueillant. Ça cogne, certes, vite, fort et tout le temps, mais la batterie cette fois sur fond de riffs orageux préfère la fougue à la furie et semble même s’accommoder des mélodies, quitte à les laisser prendre le dessus et se tailler la part du lion entre deux éprouvantes déflagrations en roue libre. Il fallait bien ça pour nous faire "tripper" sur du math-rock en 2011.

(RabbitInYourHeadlights)


"Finies les vacances, on s’est bien amusé, on en a tous bien profité... on a de la chance, n’ayons pas de regrets mais maintenant il faut rentrer." Voilà pour ceux qui pensaient qu’on avait touché le fond avec France Gall, promis il y en aura bien un pour faire pire d’ici la fin du mois sur le FIR.


... et plus si affinités ...
Hella sur IRM - Site Officiel - Myspace
Rivulets sur IRM - Myspace
Cindytalk sur IRM - Site Officiel
Moonface sur IRM
Baxter Dury sur IRM