12 labels à suivre en 2012 - Kvitnu

On a vécu ce cru 2011 au rythme de leurs sorties aussi attachantes qu’exigeantes, et on les suivra assurément de près l’an prochain : petit tour d’horizon, mené jour après jour par leurs patrons eux-mêmes, de ces labels singuliers qui ont marqué notre année musicale et qu’il ne faudra plus lâcher d’une oreille, si ce n’était déjà le cas.

Honneur au premier à nous avoir répondu : l’Ukrainien Dmytro Fedorenko, deux heure et demie par retour de mail, assurément un record dans l’histoire des interviews menées par IRM. Et ça tombe plutôt bien, puisque son label Kvitnu sur lequel nous l’interrogions déjà début 2009 dans le cadre de notre enquête sur la crise du disque (ici puis ) et au sein duquel il officie également sous le pseudo Kotra, a survolé l’année en terme de micro-ambient comme de techno indus ou d’IDM impressionniste - et qui plus est dans une optique de libre écoute, ce qui en ces temps de constante sur-sollicitation s’avère parfois fort appréciable (et n’exclut pas pour autant les beaux packagings en CD).


L’interview


- Si vous deviez nous présenter le label en quelques mots, quels seraient-ils ?

De la musique sous haute pression sanguine.

- Comment le contexte économique, technologique et/ou culturel a-t-il influencé votre façon de concevoir l’édition musicale ces dernières années ?

Peut-être que toute cette situation autour de nous m’a forcé à être plus flexible, et par là même à trouver de nouveaux canaux de communication pour diffuser notre art. Les choses n’ont pas été faciles ces quatre dernières années (et même sacrément difficiles en ce qui concerne l’Ukraine), je pense que cela a actionné certains boutons en moi, le genre de boutons qui ne sont pas poussés quand tout va pour le mieux. Et je dois dire que j’apprécie finalement toute cette histoire de "crise" ces temps-ci, ça me fait penser plus vite et agir plus intelligemment.

- Sur quels aspects voyez-vous le label évoluer en 2012 ?

Tout ça est assez imprévisible, vraiment. Je sais simplement que l’on doit travailler encore plus. Plus de sorties, une meilleure sélection, plus de promo, davantage de communication avec le public. Et seulement quand cela devient un flux ininterrompu, alors ça donne des résultats. Ça risque d’être assez difficile de faire de 2012 une meilleure année que celle que Kvitnu vient de vivre, mais c’est très excitant d’essayer de sauter plus haut ! Si 2012 s’avère meilleur que 2011 en termes de parutions, d’émergence de nouveaux artistes, de concerts ou de festivals dans lesquels nous nous serons produits, et, ce qui est le plus important, avec le même degré de qualité musicale, je considèrerai que Kvitnu a évolué.

- Quel artiste du label vous a le plus impressionné cette année, et pourquoi ?

Sturqen pour avoir passé un énorme pallier dans leur musique, et bien sûr, pour avoir remporté deux Qwartz Awards [ndlr : artiste de l’année 2010 et découverte pour leur EP Peste, sous la présidence d’Alva Noto].
Zavoloka pour avoir probablement signé avec Vedana le meilleur album paru chez Kvitnu à ce jour.
Plaster pour avoir sorti deux albums brillants, élargi l’audience du label et ajouté de nouvelles saveurs à notre son.

- Un nom à surveiller de près sur le label l’année prochaine ?

Difficile à dire... Je m’attends définitivement à de nouvelles œuvres de poids de la part de Sturqen, Zavaloka et Plaster. Mais à vrai dire, nous avons eu cette année de belles surprises, et comme tous les artistes du label sont d’assez étranges créatures, vous pouvez vous attendre à n’importe quoi de la part de chacun d’entre nous. Et, bien entendu, je prévois de nouvelles signatures chez Kvitnu en 2012.

- Un dernier disque à écouter avant la fin du monde ?

Svitlo par Zavoloka.


Kvitnu en 2011


- Un disque : Plaster - Platforms

Chroniqué ici et en streaming sur le site du label, ce deuxième opus du duo italien émigré à Berlin dévoile une architecture complexe et malaisante au confins d’une IDM sismique et d’un dark ambient glacé. Abstrait mais redoutablement immersif, à l’image d’un Kangding Ray.

- Un morceau : Sturqen - Corfu


Si elle pourra parfois s’avérer difficile à digérer d’une traite sur la durée de leur album Praga, la techno industrielle crépusculaire et saturée des Portugais s’imposait déjà cette année sur ce titre-fleuve aux pulsations barbelées extrait de l’EP Colera, sans nul doute l’un des sommets atmosphériques et viraux du duo de Porto.

- Une vidéo : Zavoloka - Moment Of Serenity Flows (par Laetitia Morais)


Extrait du fameux Vedana , écoute et courte description ici. Et pour en savoir plus sur cette grande dame de l’IDM et graphiste attitrée du label, c’est par là.

- Un streaming (du jour) : Vitor Joaquim - Filament

Par ailleurs cité en 9ème position et commenté dans le cadre d’un bilan drone/ambient 2011.


Kvitnu sur Facebook - Site Officiel - Bandcamp - Soundcloud


English version :


- If you would have to introduce the label in a few words, what would they be ?

High blood pressure music.

- How did the economic, technological and/or cultural environment influence your way of thinking about music publishing in the past few years ?

Maybe the whole situation around forced me to be more flexible, and by that, to find new communication channels to spread Kvitnu’s art. Since last 4 years were quite hard around (a killing die hard, if to talk about Ukraine), I believe it pushed some buttons in me, which would not be pushed when all is fine. And I must say, I like all these "crisis" things nowadays. They make me move smarter and think faster.

- In which ways could the label evolve in 2012 ?

It’s all quite unpredictable, really. I just know that we must work more and more. More releases, better selection, more promotion, more communication with audience. And only when it’s a non-stop flow, it gives results. It will be quite hard to make 2012 better than 2011 was for Kvitnu, but very excitedly to jump higher ! If 2012 will be better than 2011 with amount of releases we produce, new artists appear, concerts and festivals we perform at, and, what most important, same quality of music, I would consider Kvitnu evolving.

- Which artist from the label impressed you the most in 2011, and why ?

Sturqen by making extremely big gap in their music, and, of course, by winning in two categories on this year’s Qwartz Awards.
Zavoloka by making probably the best album ( Vedana ) released on Kvitnu till today.
Plaster by releasing two brilliant works and making Kvitnu audience wider and adding new taste to our sound.

- A name to watch closely on the label next year ?

Hard to say... I definitely expect new massive works from Sturqen, Zavoloka and Plaster. But thing is, that this year we had some good unexpected surprises, and as all Kvitnu artists are quite freaky creatures, you should expect anything from any of us. And, of course, I expect new names on Kvitnu in 2012.

- A final record to listen to before the world ends ?

Svitlo by Zavoloka.


Articles - 16.12.2011 par RabbitInYourHeadlights