Diagrams met l’ex frontman de Tunng sur les rails du succès

En temps normal on y aurait réfléchi à deux fois avant de vous parler d’un disque déjà sacré "album du mois" chez Magicrpm. Non pas que cette chère revue pop moderne ne soit parfois d’excellent conseil mais il est fort à parier que la visibilité du groupe dans nos contrées n’aura dès lors plus grand besoin de notre modeste contribution.

Mais voilà, c’eut été sans compter cette fois sur le capital sympathie de l’excellent Sam Genders (photo), ancien leader de Tunng parti fonder Diagrams après avoir quitté le navire en 2008 dans la foulée du beau Good Arrows, évitant joliment de couler à pic avec les hymnes chorals du grandiloquent ... And Then We Saw Land qui avait permis deux ans plus tard à la formation britannique de se trouver un nouveau public au détriment de ses fans de la première heure.

Révélé chez nous sur scène à l’automne dernier en première partie de Fujiya & Miyagi dans la foulée d’un premier EP éponyme de 5 titres, Diagrams organise donc le retour de l’enfant prodigue sur le même label Full Time Hobby et à la tête d’une nouvelle petite troupe de musiciens mais bel et bien seul maître à bord, réinjectant dès lors en toute liberté ces touches d’électronica ou de musique africaine dans des pop songs accrocheuses mais jamais pompeuses, comme sur ces deux singles présents sur l’EP que l’on retrouvera également au tracklisting de Black Light à paraître le 16 janvier :



Un premier album qui compte certes à l’image de son titre éponyme quelques chansons taillées pour rivaliser avec les comptines enjouées de son ancien compère Mike Lindsay (dont la bande vient justement de sortir il y a quelques semaines un live à la BBC), mais a heureusement davantage à voir avec le psychédélisme subtilement orchestré et néanmoins délicieusement alambiqué d’un Gruff Rhys, la voix douce et chaleureuse du songwriter aidant. Jugez-en donc pas plus tard que tout de suite avec un troisième extrait, Tall Buildings, qui pourrait sonner la rencontre aussi évidente qu’improbable entre Paul Simon et Stereolab :


Quant à la scène, une étape que Sam en bon bidouilleur discret avait eu du mal à franchir du temps de Tunng, ça n’est désormais plus un problème et l’on pourra y retrouver l’Anglais au micro accompagné de pas moins de 8 musiciens le 8 mars prochain à la Flèche d’Or parisienne (ou la veille à l’AB de Bruxelles pour nos amis belges).

News - 11.01.2012 par RabbitInYourHeadlights
 


News // 14 janvier 2010
Tunng n'a pas vu le temps passer

Il serait plus simple de disserter sur le nom des labels avec qui les anglais de Tunng travaillent ou ont travaillé : Full Time Hobby, Thrill Jockey, Static Caravan. Oui, car depuis leur Good Arrows estampillé 2007, personne ne s’est demandé s’ils faisaient ça à plein temps, si un nouvel album allait sortir, quand, que faisaient-ils donc ces (...)



Chroniques // 22 février 2010
Tunng

Mike Lindsay, Sam Genders et Becky Jacobs sont sur un bateau. Sam Genders tombe à l’eau. Qui est-ce qui reste ?




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 23 août 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends