Le streaming du jour #563 : Swamp Thing - ’Creature Feature’

Frankenstein, Hannibal Lecter, Freddy Krueger, Godzilla, le clown de Ça, la Créature du lagon noir, l’ado possédée de L’Exorciste, un Gremlin, un martien de Mars Attacks ou même le requin des Dents de la mer, voilà quelques-uns des monstres qui ornent la pochette de ce premier LP du crew Canadien Swamp Thing, affublées d’un casque haute fidélité pour profiter au mieux de cette poignée de petits classiques instantanés de hip-hop bis, entre hymnes groovesques et histoires à faire rire et trembler le soir d’Halloween.

Dans la foulée de leur EP Grindhouse, voilà donc Timbuktu et Chokeules, MCs de Toolshed et Backburner, de retour chez Hand’Solo en compagnie de leur producteur Savilion (Creature Box) pour une nouvelle fournée de petits scénars décalés et d’instrus grand-guignolesques façon horreur de série B pour cinéphiles boutonneux. Au programme, contaminations, savants fous, rencontres du 3ème type, voyages dans le temps qui tournent à la boucherie, enfants paranormaux ou zombies mangeurs de cerveaux, le tout saupoudré d’une bonne dose de spliffs (les potes de Backburner se passant d’ailleurs l’engin sur un final en forme de pot-pourri sanguinolent), de clins d’œil au hip-hop des 90s (cf. les samples du gothique B-Movie Monster) et d’arrangements blaxploitation (le tubesque 8-Track Playback, ou encore First Contact qui fait un sort au Run Run Run d’Anne Peebles avec avec More Or Les en guest au flow coulant).

Outre les déjà connus 123 et All About The Brains, on retiendra surtout le troublant Time Machine Massacre et ses allures de comptine viciée, un Reefer Vendetta truffé d’arrangements cartoonesques, les cuivres de film noir du sombre et rampant Swamp Anthem, l’intervention délicieusement nasillarde de Ghettosocks (également auteur de l’artwork) sur le lancinant The Damned, le mélancolique Never Return et ses chœurs lounge à l’italienne certainement piqués à Umiliani ou Bruno Nicolai, voire même pourquoi pas le bling-bling galactique d’un Red Planet diablement efficace :


Quant à John Carpenter, hommage synthétique et foisonnant à qui-vous-savez, il sollicite l’excellent Wordburglar déjà croisé sur cet autre exercice ultra-référencé pour nerds nostalgiques et dont la vidéo de Drawings With Words tournée en plein Fan Expo (avec en contrepartie cette mixtape présentée par son alter ego Grandpa Funnybook parodiant ouvertement Stan Lee) vient justement de voir le jour, au diapason de cet irrésistible single extrait de l’album 3rdburglar que les amateurs de comics à papa devraient apprécier :


Streaming du jour - 31.10.2012 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Wordburglar sur IRM - Myspace - Bandcamp
Swamp Thing sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 19 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends