Actu croisée pour Nebulo, Druc Drac et Shape2

En réaction à de nombreuses sollicitations d’artistes, Thomas Pujols (Nebulo) organisait il y a quelques semaines un concours de remixes autour du foisonnant Redkosh, extrait aux accents ambient-techno du superbe Cardiac sorti chez Hymen l’an passé. Résultat, 25 remixes reçus et une poignée d’entre eux, la crème de la crème, aujourd’hui compilés sur un EP offert au libre téléchargement par le label allemand.

Au côté de l’original, on retrouve donc les amis VNDL - associé l’été dernier à Nebulo sur un titre de son premier album Gahrena : Paysages électriques - pour une déconstruction glitch et atmosphérique comme le Montréalais en a le secret, Shape2 et ses vagues oniriques au lyrisme rebondissant, et Druc Drac avec 9 minutes de progression stellaire aux humeurs changeantes, mais également le collègue de label Sonic Area pour une relecture plus menaçante aux beats puissants et saturés, et enfin Syndrôm dont le groove songeur et tachycardique finit de faire de cet EP un complément indispensable à son grand frère Cardiac.


Hasard du calendrier, deux des lauréats justement collaborateurs de longue date, Nicolas Godin (Shape2) et François Dumeaux (Druc Drac) respectivement à gauche et à droite sur la photo publieront le 10 avril un nouvel opus de leur duo Piriforme chez Stomoxine Records, netlabel du premier qui propose chacune de ses sorties à prix choisi. Ci-dessous, un premier extrait perdu aux confins de notre galaxie pour ce Log, successeur de la trilogie Postkraut/Criocère/Farad dont on parlait ici (et )... et à l’instar des titres des morceaux et leur disproportion en terme de durée (de 3 à 29 minutes !), le crescendo opaque du Ratpenat en question nous confirme que les deux Bordelais n’ont pas encore mis d’eau dans le vin de leurs impros acousmatiques à tendance noisy et déstructurée :


En attendant un premier extrait, profitons-en donc pour annoncer la sortie également prochaine du nouvel album de Druc Drac, toujours chez Hymen et le 3 avril très exactement, jour de l’anniversaire du compositeur François de Roubaix cité parmi les influences de ce Retrofuture au même titre que Boards Of Canada, Geoff Barrow (de Portishead à Drokk en passant par BEAK>) et la kosmische musik de Tangerine Dream ou Kraftwerk à en juger par ce mix rétrofuturiste brassant 45 ans d’inspirations musicales en tous genres. Et rétrofuturiste, l’album le sera jusque dans son concept, prenant la forme d’une collaboration fantasmée entre Dumeaux enfant, Dumeaux ado et Dumeaux aujourd’hui, de la candeur des premières expériences musicales à l’art consommé de la déconstruction.

Quant à Nicolas Godin, interviewé dans nos pages il y a quelques mois à l’occasion de sa participation à notre compilation Ashes, il apparaît par ailleurs sur celle des confrères de DCALC (Des Cendres à la Cave), avec un inédit tout aussi minimaliste, oppressant et abstrait, parfaitement raccord en somme avec le thème In Limbo de ce quatrième volet paru en début de mois. Les deux morceaux en écoute et téléchargement libre si vous les aviez loupés :




L’occasion de boucler la boucle car le blog du côté obscur s’entretenait également avec Godin et Nebulo fin 2012, ce dernier figurant au générique d’un autre chapitre de ces Transmissions For The Heart Of Darkness, intitulé A Ghost In The Belly Of The Machine, avec l’un des sommets de ce projet gargantuesque auquel une 5ème et dernière partie, Elsewhere, viendra mettre fin dans le courant du mois prochain :

News - 30.03.2013 par RabbitInYourHeadlights
 


Interviews // 16 juin 2017
Entretiens à Twin Peaks : # 61 - Nebulo

Retrouvez chaque semaine dans nos pages les interviews de quelques-uns des contributeurs à la future compil’ Twin Peaks d’IRM. Découvert à l’époque de sa première salve de sorties IDM finement texturées chez Hymen, laquelle après les épopées oniriques tantôt délicates ou noisy de Kolia (2006) et les vacillantes élégies électronica/ambient d’Avutma, (...)



Le streaming du jour #1998 : Nebulo - 'Stin Treex EP'

Adepte d’expérimentations de plus en plus minimalistes et rétro-futuristes depuis le virage qui suivit la sortie du sommet Artefact chez Hymen et de son successeur plus organique, Cardiac, en 2012, Thomas Pujols allie la dimension rassembleuse d’un dancefloor décadent et un goût pour les textures déliquescentes et distordues sur ce nouvel EP (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 25 août 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends