Le streaming du jour #1038 : Angil & The Hiddentracks - ’Springgipy EP’

En attendant son (très beau) disque en collaboration avec Jim Putnam de Radar Bros. et le chant du cygne d’Angil & The Hiddentracks prévu pour l’automne avec un tout dernier LP et puis s’en vont, Mickaël Mottet assure la transition avec ce nouvel EP aux 3/4 solo.

Au programme donc, 3 titres en solitaire - dont une cover du beau Sept. 17 (Separations:Reminder) de Songs:Ohia - dédiés à l’origine à des pledgeurs des dernières sorties d’Angil & The Hiddentracks financées via Microcultures, et un avec le groupe, reprise de Sonic Youth. La bande à Kim Gordon et feu Jason Molina, les influences ne surprendront pas ceux qui suivent Angil depuis un moment mais leur dépouillement assurément, électro-acoustique lo-fi pour Sonya Jayne et Manchester Blues qui sentent bon l’enregistrement maison à l’instar de September 17 Morning Song et de son piano désarmant. Quant à Junkie’s Promise, relecture d’un des morceaux les plus noisy de l’excellent Washing Machine, il renoue avec l’esprit plus névrotique de NOW sous l’impulsion des cuivres de Jean-Christophe Lacroix et Thomas Boudineau mais il eut été difficile de faire autre chose du bad trip originel de Thurston Moore.



Et puisque notre série "2013 vu part" a pris un retard monstre, autant en profiter pour vous livrer les impressions de Mickaël Mottet sur ce cru musical et cinématographique en trois albums, trois films et un concert :

- 3 disques sortis en 2013 :

M.I.A, Matangi
“I could be a genius, I could be a cheat, It’s a thin line and I’m fucking with it”. Je n’ai jamais douté, mais Matangi enfonce le clou. M.I.A est un grand génie moderne, disque après disque.

Cate le Bon, Mug Museum
Il vient tout juste de sortir donc je suis encore en phase de découverte, mais je sais déjà que c’est un grand disque à mes oreilles. Une digne héritière de Pavement, Gorky’s Zygotic Mynci et même Broadcast, pour le savant mélange entre prose (chansons) et poésie (expérimentations).

Michael Wookey, Submarine Dreams
L’un des disques que j’ai le plus écoutés cette année. Inépuisable. C’est sorti sur We are Unique ! (qui est aussi mon label), et les Hiddentracks jouent dessus : oui, c’est un choix familial ! Mais je suis sûr que j’aurais eu le même amour pour cet album s’il m’était tombé dessus par hasard.

- 3 films sortis en 2013 :

Jeune et jolie & The Bling Ring
Dans l’un, Marine Vacth bouffe l’écran, et dans l’autre ce sont plutôt les mouvements de ce groupe de jeunes Américains riches et désœuvrés qui sont fascinants. Mais j’associe les deux, sans doute parce que je les ai vus à quelques jours d’écart et que j’ai aimé la hauteur à laquelle les personnages sont filmés dans ces deux films.

Gravity
Énormes ficelles, mais je suis prêt à signer le contrat quand le film, aussi hollywoodien soit-il, ne me prend pas pour un demeuré. La scène où Sandra Bullock s’endort en position fœtale est l’une des plus belles que j’aie vues cette année.

Berberian Sound Studio
Objet unique, au son forcément captivant (notamment pour la BO de Broadcast), puisqu’il s’agit d’un film quasi-fétichiste sur le son au cinéma. Très étrange, et très marquant.

- 1 concert vu en 2013 :

Tyler the Creator
J’avais vu des images de concerts où Tyler sautait comme un fou sur le public. Celui que j’ai vu à Londres n’était pas aussi sauvage, davantage concentré sur les morceaux et plus « classe » (leur attitude était moins sale, disons), ce qui n’a pas empêché la salle, composée en grande majorité de jeunes entre 13 et 16 ans, de ressortir de cette expérience musicale et visuelle trempée, épuisée, retournée.


Streaming du jour - 14.03.2014 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Angil sur IRM - Myspace - Site Officiel

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 18 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends