Flying Lotus - You’re Dead !

Top albums - octobre 2014

1. Theme
2. Tesla
3. Cold Dead
4. Fkn Dead
5. Never Catch Me (feat. Kendrick Lamar) Voir la vidéo Flying Lotus - Never Catch Me (feat. Kendrick Lamar)
6. Dead Man’s Tetris (feat. Captain Murphy & Snoop Dogg)
7. Turkey Dog Coma
8. Stirring
9. Coronus, the Terminator
10. Siren Song (feat. Angel Deradoorian)
11. Turtles
12. Ready err Not Voir la vidéo Flying Lotus - Ready Err Not
13. Eyes Above
14. Moment of Hesitation
15. Descent into Madness (feat. Thundercat)
16. The Boys Who Died in Their Sleep (feat. Captain Murphy)
17. Obligatory Cadence
18. Your Potential//The Beyond (feat. Niki Randa)
19. The Protest

2014 - Warp Records

Sortie le : 6 octobre 2014

Flying Lotus - You’re Dead ! from Warp Records on Vimeo.

À la Mort on ne dit qu’une chose : "Pas aujourd’hui".

Comme on le soulignait à la sortie du superbe Until The Quiet Comes, la disco du fondateur de Brainfeeder évolue toujours en deux temps : un album inégal mais inventif et frais pour explorer, défricher de nouveaux territoires (le glitch-hop avant l’heure de 1983, les nébuleuses électro-jazz de Cosmogramma), puis un second plus maîtrisé mais forcément moins surprenant pour développer et affiner ces tâtonnements, les pousser dans leurs retranchements avec un regain d’élégance, d’ambition et de finesse dans l’agencement (l’indépassable Los Angeles, Until The Quiet Comes).

Si cette méthodologie paraît encore se vérifier avec You’re Dead !, on n’ose toutefois imaginer les sommets qu’est parti pour gravir son binôme de la maturité. Car l’album le plus ouvertement jazz du petit-neveu d’Alice Coltrane a beau concéder comme Cosmogramma avant lui quelques friandises frelatées aux hipsters - à l’image du flow superfétatoire de Kendrick Lamar sur Never Catch Me, cousin éloigné du génial Putty Boy Strut qui se serait bien passé de cette mauvaise imitation de Q-Tip, ou de l’intervention transparente de Snoop Dogg (Dead Man’s Tetris, où le Californien revêt sa panoplie pitchée de Captain Murphy pour un résultat moins probant que sur l’excellent Duality), deux incursions hip-hop qui à dire vrai cassent un peu le trip - c’est surtout l’héritage classieux autant qu’aventureux du John Coltrane free et méditatif des dernières années (Turkey Dog Coma, Moment Of Hesitation), du bebop cosmique des meilleurs Sun Ra (Tesla, avec Herbie Hancock aux claviers, rien que ça) ou du visionnaire Tortoise de Standards (déjà allègrement pillé par Four Tet en son temps) que l’on entend ici.

Un rétro-futurisme qui atteint ses limites lorsque la basse vintage de l’omniprésent Thundercat, également au chant sur l’interlude prog Descent Into Madness, confond circonvolutions libertaires et emphase datée (Fkn Dead) mais qui en général fait mouche (ou plutôt tortue, les Chicagoans sus-nommés n’étant pas étrangers aux lignes... hum... reptiliennes d’Eyes Above ou de la déferlante post-jazz Cold Dead), quelque part entre les cieux (la nu-soul séraphique de Coronus, The Terminator et son prolongement éthéré, Siren Song) et l’arrière-boutique enfumée d’un club jazz 70s de film blaxploitation où deux personnages dissertent sur la mort avec la gouaille et le sens de la dérision d’un vieux Tarantino.

D’ailleurs pas vraiment de hauts et de bas concernant le reste du disque mais plutôt des temps forts (le chamanique Turtles aux troublantes harmonies vocales samplées sur le score de L’oiseau au plumage de cristal d’Ennio Morricone, l’onirique Obligatory Cadence et ses chants de sirènes qui se poursuivent au son de la voix de Niki Randa sur Your Potential//The Beyond) entrecoupés de quelques rares temps faibles propices malgré eux au nécessaire relâchement d’attention (le nintendocore pour cartoon malaisant de Ready Err Not qui tombe un peu comme un cheveu sur la soupe ou le poussif The Boys Who Died In Their Sleep, Captain Murphy n’avait décidément rien à faire là), le propre de toute grande oeuvre pensée comme un ensemble fluide et cohérent par opposition à la simple collection de morceaux que de moins en moins de producteurs électroniques semblent parvenir à transcender aujourd’hui, à la merci du goût des masses pour l’immédiateté du single mp3 jetable à volonté.


( RabbitInYourHeadlights )






CD - 28.09.2014 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Flying Lotus sur IRM - Myspace - Site Officiel
Top albums - octobre 2014