Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/indierockmag/www/config/ecran_securite.php on line 358
Le streaming du jour #1562 : Total Victory - ’English Martyrs’ | Indie Rock Mag

Le streaming du jour #1562 : Total Victory - ’English Martyrs’

Specific Recordings fait partie des labels hexagonaux les plus fascinants de la décennie en cours. De Loth à Dr Geo en passant par Yellow King, nous avons eu l’occasion à plusieurs reprises de relayer certaines des sorties les plus abouties de son catalogue.

Mais s’il y a bien une formation, plus qu’aucune autre, pour laquelle nous conservons une affection particulière chez Specific, c’est bien Total Victory. A vrai dire, nous trichons quelque peu avec cette affirmation puisque les Mancuniens n’ont rejoint l’écurie messine qu’en 2016. Et pourtant demeure l’impression qu’ils en ont toujours fait partie.

Petit retour en arrière. Si nous étions passés à côté de leur premier disque sorti en 2011 et intitulé The Pyramid Of Privilege , nous avions raccroché les wagons en 2014 avec le sommet National Service, réédité en vinyle deux ans après sa sortie originelle.

Après ces deux sorties chez Evening Economies, le combo britannique s’était accordé un petit hiatus et ce n’est qu’en 2016 qu’il est revenu aux affaires avec deux court-formats, If You Were There et Total Victory Vs Big Electric. Du fameux évidemment, mais le troisième LP se faisait toujours désirer.

Un graal qui comble sans surprise les attentes pourtant énormes des fans. Et pourtant, les deux premiers titres pouvaient laisser craindre un virage plus pop clairement perceptible sur un Gore Seer pas si éloigné du premier disque de Foals, à l’époque où le groupe d’Oxford ne s’était pas encore perdu dans ses excès de mièvrerie, et où il privilégiait les compositions aux postures.

Une relative déception initiale rapidement contre-balancée par les sept morceaux qui suivent. Dès In The Home Counties, ce sont bien les boucles froides et mélodies claires qui prennent le dessus. Les Mancuniens affichent un savoir-faire qui fait d’eux les dignes héritiers de The Sound et Wire, mais ils ne se contentent pas de plagier qui que ce soit ni même de répéter les mêmes recettes qu’ils ont désormais eu le temps d’assaisonner à leur manière.

Non, Total Victory a toujours refusé la simplicité, et ce n’est pas avec English Martyrs que les choses changeront. Les basses hantées de Once In Every Century soutiennent un chant rageur, les guitares cavalent sur les boucles de Playing Golf With The Precariat et les choses s’enchaînent, évoquant l’univers de Grizzly Bear comme celui de The National, jusqu’au Gold Curtain final qui convoque une forme de transe minimaliste rappelant presque Mark E. Smith.

Au gré des disques, les influences collant à la peau de Total Victory ne varient pas d’un iota, mais en continuant à afficher un tel niveau de recherche et d’évidence mélodique, les Mancuniens sont tout simplement en passe de devenir, à leur tour, une référence pour les générations à venir.


Streaming du jour - 20.05.2017 par Elnorton
... et plus si affinités ...
Total Victory sur IRM