Mestizo - IWWIW​/​IIWII

1. Go head
2. Show of hands
3. Smile now, cry later
4. Stronger not weaker
5. The current goes that way, I go this way
6. One way street
7. Rainbows
8. Live the word
9. Right hand feeds
10. Lord willing
11. All praises due
12. Seeds
13. Bread and wine
14. Papyrus

2023 - Autoproduction

Sortie le : 9 mars 2023

Indie hip-hop minimaliste et magnétique pour Mestizo

Après le fantastique EP Big Bad Death produit par Egadz avec le sens du drum gritty et saturé qu’on lui connaît, on avait laissé Mestizo sur un Golden tout aussi sombre sous influence électro gothique, aux faux-airs de Restiform Bodies. Un bon disque auquel on n’est sans doute pas assez revenu, de quoi en tout cas nous inciter à prendre des nouvelles du Californien Jeremy Catolico, à l’honneur de notre top novembre 2022 pour le 2e opus de son projet A7PHA en compagnie de Doseone (cLOUUDDEAD, Themselves, Subtle etc)... juste à temps pour réaliser qu’outre un LP instrumental (ici) était sorti entretemps, en 2021, l’EP IIWII complètement passé entre les mailles de nos filets, et que ce dernier venait justement de bénéficier d’une réédition en mars, accompagné d’un second court format inédit du même tonneau.

7 morceaux sur chacune de ces galettes désormais rassemblées, et c’est à un véritable album produit en majeure partie par ses soins (à l’exception de quelques-uns des nouveaux titres, dont deux mis en musique par l’excellent Controller 7 de feu Anticon, et un par Meaty Ogre, producteur d’A7PHA) que nous convie le rappeur/beatmaker de San José, lequel démarre par les inédits, soit ceux de IWWIW. Au programme, un hip-hop mid-tempo syncopé aux arrangements cuivrés et percussions très 70s, entre boom-bap inquiétant et groove insidieux. Les atmosphères sont toujours aussi plombées, du piano sépulcral de Smile now, cry later aux samples entêtants de One way street, et le rap reprend nettement le dessus sur les refrains chantés de l’opus précédent entre Prince et Gonjasufi, même si une touche de romantisme demeure, en l’occurrence sur le funky Rainbows. Quant à IIWII, il est plus ou moins du même tonneau magnétique et minimaliste avec des incursions plus électriques (Live the word, Seeds) ou soulful et downtempo (Lord willing, Papyrus), qui laissent entrer un peu de luminosité.

Un grand disque d’atmosphère au flow habité et aux beats organiques et bien troussés, passé quelque peu inaperçu du fait de son autodistribution numérique mais désormais disponible en vinyle et cassette chez Handsmade.


( RabbitInYourHeadlights )


Disques - 24.06.2023 par RabbitInYourHeadlights
 


2010-2019 - dix ans de hip-hop (par Rabbit)

Marquée par la retraite forcée des Beastie Boys aka le plus grand groupe de l’univers et au-delà, la trajectoire déconcertante de mon héros Sole et de son ancien label Anticon, la déchéance de Kanye West dont les derniers sursauts appréciés dans ces pages remontent à 2008, les espoirs déçus des ex Odd Future qui n’ont n’en ont pas moins généré leur quota (...)



Le streaming du jour #2006 : Mestizo and The Heavy Twelves - 'Big Bad Death EP'

Secret le mieux gardé de l’underground rap de Philadelphie et de L.A. auparavant, Mestizo médite sur l’angoisse de la mort sur cet EP ténébreux défendu par Fake Four qui l’associe à la nouvelle incarnation du beatmaker californien Egadz, toujours fidèle pour sa part à la mixture de drums de MPC massifs et abstraits et de synthés radiants aux basses (...)