Portez du Laura Veirs, sauvez les baleines

Heureusement que les bonnes idées ne font pas toutes long feu. Le Yellow Bird Project est né en 2006 d’une idée toute simple qui a germé dans la généreuse petite tête de deux étudiants montréalais : faire concevoir par leurs groupes préférés des t-shirts originaux qui seront vendus au profit d’organisation caritatives, choisies par les groupes eux-mêmes. « Les groupes indie débordent d’une créativité qui va au-delà de la musique », expliquent en substance les Canadiens malins. « Pourquoi ne pas l’exploiter au profit de bonnes causes ? »

Le résultat est une collection hétéroclite de maillots où voisinent un Ziggy Stardust revu par TV On The Radio (les bénéfices iront aider Haïti), un fantôme jouant du cor au profit du World Wildlife Fund (Elvis Perkins), un très joli cachalot avec une cheminée sur le dos (The New Pornographers, qui ont choisi d’aider les victimes d’une maladie neurodégénérative rare), ou encore le couple de chats musiciens de Laura Veirs qui a décidé d’apporter son soutien au Whale Museum de l’île de San Juan (près de la côte nord-ouest des USA).

Histoire d’ajouter une louche d’indie credibility à une initiative qui en débordait déjà, le Yellow Bird Project a même eu droit à sa propre chanson, composée et enregistrée par The Tallest Man On Earth :

MP3 - 8 Mo
The Tallest Man On Earth - A Field of Birds
JPEG - 31.1 ko
Le t-shirt conçu par The New Pornographers

A 25 dollars le T-shirt, le tarif est sensiblement équivalent à ce que vous demanderaient la plupart des groupes qui vendent leurs T-shirts à leur propre profit, et ceux-ci ont le mérite de l’originalité. Comment mieux vous distinguer des indie kids avec leurs T-shirts The National qu’en portant un T-shirt dessiné par The National ? Vous n’avez même pas besoin d’aimer les baleines...

www.yellowbirdproject.com



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 22 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends