12 labels à suivre en 2012 - First Word Records

On a vécu ce cru 2011 au rythme de leurs sorties aussi attachantes qu’exigeantes, et on les suivra assurément de près l’an prochain : petit tour d’horizon, mené jour après jour par leurs patrons eux-mêmes, de ces labels singuliers qui ont marqué notre année musicale et qu’il ne faudra plus lâcher d’une oreille, si ce n’était déjà le cas.

D’un bout à l’autre de l’année, rien ne nous aura échappé chez First Word, enclave de Leeds qui n’en finit plus d’impressionner par sa capacité à rallier les rondeurs de la funk ou du hip-hop, le groove du reggae et de l’afrobeat, la spontanéité du jazz, les couleurs de la pop et l’exigence des nouveaux courants électroniques sous une même bannière bienveillante et libertaire. Andy H occupé par la sortie de son récent EP avec le rappeur Yungun, c’est vers son compère Aly Gillani co-fondateur et chargé de direction que nous nous sommes tournés pour en savoir plus sur ce label en passe de devenir, n’y allons pas par quatre chemins, le nouveau Ninja Tune.


L’interview


- Si vous deviez nous présenter le label en quelques mots, quels seraient-ils ?

De la soul music moderne - quelque soit la forme qu’elle puisse prendre !

- Comment le contexte économique, technologique et/ou culturel a-t-il influencé votre façon de concevoir l’édition musicale ces dernières années ?

L’édition est surtout devenue une préoccupation depuis que les ventes physiques ont commencé à baisser, mais nous avons encore la même inspiration qu’à nos débuts - sortir de la musique que nous aimons véritablement. C’est un honneur de travailler autour d’un art qui nous passionne.

- Sur quels aspects voyez-vous le label évoluer en 2012 ?

Je pense que le premier album de Souleance, et le deuxième album d’Ariya Astrobeat Arkestra vont être importants pour nous l’année prochaine. 2011 nous a vu travailler avec quelques grands musiciens et il y aura du neuf pour la plupart d’entre eux au cours de l’année à venir - Amenta, Debian Blak et Ye Mighty notamment sont partis pour vivre une grosse année en 2012 !

- Quel artiste du label vous a le plus impressionné cette année, et pourquoi ?

C’est vraiment dur ! Tous m’impressionnent - qui que ce soit capable de produire de la musique que j’adore suffisamment pour la sortir est digne de mon appréciation - moi-même j’en serais bien incapable et je suis en admiration devant le talent que possèdent nos artistes.

- Un nom à surveiller de près sur le label l’année prochaine ?

Je pense que Souleance et Ariya auront une grande année. Par ailleurs, il y a une nouvelle signature du nom de Frameworks à propos de laquelle je suis vraiment enthousiaste - un énorme talent ; ainsi qu’un mystérieux nouveau collectif de producteurs appelé Thank You Machine - un univers très intéressant !

- Un dernier disque à écouter avant la fin du monde ?

Wow - c’est dur ! Je suppose que ça change tout le temps, selon mon humeur. En ce moment j’écoute beaucoup l’album Voodoo de D’Angelo - c’est un véritable disque de chevet ; et A Love Supreme de John Coltrane est un album auquel je reviens encore et encore. Ouais, je pense que Coltrane ferait l’affaire - l’une des références absolues.


First Word Records en 2011


- Un album : Ye Mighty - Beyond Cairo

Au-delà du Caire, il y a l’afrobeat de Lagos et l’éthio-jazz d’Addis-Abeba, deux influences prépondérantes pour le duo de Brighton Ye Mighty qui les passe à la moulinette funk/hip-hop sur ce premier album court mais fulgurant aux fusions groovesques et enfumées à souhait.


- Un EP : Amenta - Sacred Places

Mise sur orbite par la crème des producteurs montants de l’underground londonien, du beatmaker maison kidkanevil à l’excellent Throwing Snow en passant par Om Unit croisé en tant que remixeur du côté des labels électro/glitch/hop Project : Mooncircle ou Error Broadcast, la Canadienne Amenta, partie s’intéresser depuis à la scène berlinoise, a réussi cette année sur EP là où James Blake avait échoué en format long : sceller la fusion de la soul moderne et du dubstep, loin de la grand-messe populaire mais avec une vraie dimension pop rafraîchissante, sans jouer les évêques défroqués ou les moines copistes mais en cultivant une liberté de ton à la fois sensible et malicieuse, à la croisée des hymnes futuristes décomplexés de Barbara Panther et du mysticisme débonnaire de Gonjasufi. A suivre de très, très près en 2012 pour son premier véritable album chez First Word.


- Un morceau : Debian Blak - What We Did

On parlait d’Error Broadcast et Project : Mooncircle, et heureusement que l’on aura pu compter en 2011 sur ces deux labels allemands pour pallier à l’essoufflement de la beat scene californienne et à la mort annoncée du dubstep. Mais n’oublions pas pour autant les nouvelles générations américaine et anglaise qui n’ont pas encore dit leur dernier mot dans l’affaire : ainsi de Corduroi et Debian Blak qui en mode aérien et enchanteur pour le premier ou plus minimaliste et souterrain pour le second revisitent avec brio sur EP les dimensions soul et jazz de ces univers éminemment futuristes.


- Un streaming (du jour) : First Word Records - Two Syllables Volume Six

Car First Word, c’est aussi la série de compilations Two Syllables dont ce sixième et dernier volume en date venu nous récapituler sous le sapin l’année discrète mais fabuleuse de l’écurie anglaise, avec en prime une poignée d’inédits triés sur le volet : citons notamment le bonus track Mesmerized produit par fLako pour l’EP d’Amenta, des relectures des petits génies jazz-hop Herma Puma et Homecut en avant-première de leurs EPs de remixes respectifs en approche rapide, un titre des fameux Frameworks dont parlait Aly dans un univers romantique et feutré proche de Bonobo ou du Cinematic Orchestra, ou encore la surprenante reprise du Get On The Floor de Michael Jackson par l’Ariya Astrobeat Arkestra qui figurera au tracklisting de leur deuxième opus attendu pour le courant du printemps.



First Word Records sur Facebook - Site Officiel - Bandcamp



English version :


- If you would have to indroduce the label in a few words, what would they be ?

Modern Soul Music - in whatever form that takes !

- How did the economic, technological and/or cultural environment influence your way of thinking about music publishing in the past few years ?

Publishing has become more of a concern since physical sales started declining, but we still have the same inspiration as we’ve had when we started - to put out music that we genuinely love. It’s an honour to work with art that we are passionate about.

- In which ways could the label evolve in 2012 ?

I think the debut album from Souleance, and the second album from Ariya Astrobeat Arkestra are gonna be significant for us next year. 2011 saw us work with some great new musicians and there’s plenty more from all of them in the coming year - Amenta, Debian Blak and Ye Mighty are gonna have a big year in 2012 !

- Which artist from the label impressed you the most in 2011, and why ?

That’s really hard ! The all impress me - anyone who can produce music that I love enough to release is worthy of my appreciation - I could never do it myself and I’m in awe of the talent that our artists have.

- A name to watch closely on the label next year ?

I think Souleance and Ariya will have a great year. As well as them, there is a new signing called Frameworks who I’m really excited about - a massive talent ; as well as a mysterious new production collective called Thank You Machine - very interesting stuff !

- A final record to listen to before the world ends ?

Wow - that’s hard ! It changes all the time I guess, depending on my mood. Right now I’ve been listening to D’Angelo’s Voodoo a lot - that’s a real favourite ; and John Coltrane’s A Love Supreme is an album I come back to again and again. Yeah, I think Coltrane would do it - one of the all time greats.


Propos recueillis en décembre 2011.


Articles - 07.01.2012 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Herma Puma sur IRM - Bandcamp
Ariya Astrobeat Arkestra sur IRM - Bandcamp
Ye Mighty sur IRM
Debian Blak sur IRM - Bandcamp - Bandcamp
Amenta sur IRM - Bandcamp
kidkanevil sur IRM - Bandcamp
Andy H sur IRM
Frameworks sur IRM - Bandcamp
Homecut sur IRM - Bandcamp

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 8 décembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends