Le streaming du jour #568 : Ektoise - ’Distortions’

Kiyomizu étant déjà l’un des plus beaux ovnis de l’année passée, l’album de remixes avait tout de l’exercice périlleux. Mais voilà, en plus de mener de main de maître la barque de ce combo australien hors-format, Greg Reason est un fin connaisseur et a rassemblé pour ce Distortions offert au libre téléchargement par Ektoise une poignée de remixeurs triés sur le volet, privilégiant les singularités méconnues à un name-dropping attendu.

De la dub-techno gondolée de The Haxan Cloak au psychédélisme doomesque de HXDK en passant par les chapes de drones ténébreux et de synthés pulsés de Secret Killer Of Names ou le dark ambient fantomatique et pullulant de Scald Rougish, on a ainsi droit à pas mal de déconstruction sans une once de compromission, y compris à l’entame de disque qui s’ouvre plus ou moins comme à la maison sur une relecture aussi troublante qu’éthérée du groove industriel de Dissolved par l’excellent Subsea, alias électro du claviériste James Alexander Grundy (également bassiste à ses heures pour les remuants Re:Enactment), suivi d’un Subquanta recouvert de bourdons shoegaze à la MBV par Greg Reason lui-même.

Autant de réussites qui ne sauraient toutefois éclipser les deux moments forts de cette série de relectures, à commencer par le diptyque de Mark Fell (SND), tête d’affiche de la compilation pour peu qu’il en faille une, qui s’inspire des concassages déliquescents de State Vector Collapse et démarre sur d’étranges transmissions tribales d’un autre temps pour enchaîner sans complexe sur un crescendo hypnotique de fréquences malaisantes et de percussions grouillantes digne de ses travaux les plus ardus pour le label Raster-Noton.

Quant aux 16 minutes finales, elles voient zK, thaïlandais d’adoption déjà présent sur l’EP Down River pour une relecture ambient-techno aux relents de soufre du morceau du même nom, dérouler sur une durée équivalente la marche vaporeuse d’un Shoreline au piano liquéfié, hanté par les murmures de mille succubes piégées dans les limbes du temps... soit un nouveau morceau-fleuve d’une beauté non identifiée à mettre au crédit de l’auteur du récent Aethyr Jumpers, drôle d’oiseau furetant aux confins d’une musique de chambre poussiéreuse, d’une électronica réveuse et d’un drone marécageux.


Streaming du jour - 05.11.2012 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Mark Fell sur IRM
Ektoise sur IRM - Bandcamp - Site Officiel - Myspace
Subsea sur IRM - Bandcamp
zK sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 8 août 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends