Pâques écologiques entre drone et space-rock pour Aidan Baker

En cette fin de week-end de Pâques, difficile de ne pas s’arrêter sur l’actu du Canadien qui ne met jamais tous ses oeufs dans le même panier, j’ai nommé Aidan Baker ! Le guitariste de Nadja, déjà à l’honneur de deux "streamings du jour" ces dernières semaines pour ses albums Already Drowning, Aneira et Nihtes Niht (avec les compères allemands du duo Troum) reste en effet depuis janvier sur sa moyenne coutumière de trois albums par mois au bas mot, et comme les déchets sont rares chez l’auteur du génial Lost In The Rat Maze, ça méritait bien un résumé succinct pour trouver son chemin dans cette profusion sans fin.

Passons rapidement sur les loops space-rock narcotiques de Mépris, en écoute depuis l’an dernier mais finalement sorti fin janvier chez Interior Massacre :


Enregistré avec son ancien voisin de Toronto Jakob Thiesen plus de quatre ans après les errances ambient et psyché de leur très bon A Bout De Souffle, l’album en effet n’est pas un fleuron mais s’inscrit tout de même dans la grande tendance actuelle du Canadien, ces guitares vaporeuses héritées du shoegaze et voilées par une gaze d’effets tourbillonnants que l’on entendait jusque chez Nadja sur l’inédit Astray, offert via notre compilation Ashes  :


Cette patte si particulière, on la retrouve d’ailleurs sur les jams krautrock envoûtants et feutrés de Souvenirs Of The Eternal Present, EP conséquent (plus d’une demi-heure tout de même) que le Berlinois d’adoption signe en solitaire en superposant les couches de guitares et de basse sur fond de drum machine à la tension larvée. Sortie prévue en cassette le 15 avril du côté d’Anthem Records mais pour l’écoute intégrale c’est là, maintenant, tout de suite :


Dans un autre registre tout en pesanteur assourdie, il en va de même pour Drown, le premier extrait du prochain Nadja à paraître le 1er mai chez Oaken Palace Records, avec en guests Angela Chan (A-Sun Amissa, Glissando) et Peter Broderick respectivement à l’alto et au violon. Le label écolo, déjà responsable de la sortie du dernier Parallel Lines dont les profits serviront à soutenir la protection des ours polaires via l’organisation Polar Bears International, nous proposera ce Flipper en édition vinyle limitée à 500 exemplaires et en reversera les bénéfices, comme vous l’aurez peut-être deviné au regard du titre de ce successeur de Dagdrøm, à la Whale and Dolphin Conservation :


Même édition de 500 LPs et même engagement derrière le premier opus de Caudal, tout jeune trio composé d’Aidan Baker à la guitare, de l’Irlandais Gareth Sweeney (Gout) à la basse et du Colombien Felipe Salazar (Muerte En Pereira) aux fûts. Là encore, l’idée était de dédier la sortie à un animal menacé par l’activité humaine et le groupe a opté pour le souslik, petit écureuil d’Europe de l’Est dont la préservation tirera directement profit, via l’Austrian Union For Nature Preservation, des ventes de l’album sorti aujourd’hui à en croire le Bandcamp de Broken Spine, le propre label de Baker. Ci-dessous le morceau-titre qui clôt ce Forever In Another World sur 13 minutes d’hypnotisme éthéré pile entre rock spatial, drone et post-punk :


A noter que ces deux albums ont été produits dans le plus grand respect de l’environnement, matériaux recyclables et substances non toxiques et non polluantes pour le pressage et l’impression. Car Aidan Baker aime la nature et le fait également savoir par les titres du live Glass Crocodile Medicine où l’on parle donc de grands sauriens de verre mais aussi de renards morts jonchant les rues et d’enfants changés en souris. Il faut dire qu’avec les droneux anglais de Plurals aux guitares et synthés, ces deux longues progressions mystiques et bourdonnantes certainement bien rodées en live par leurs tournées communes ne pouvaient que réveiller le chaman qui sommeille en nous :


Enfin, nul besoin de revenir sur le Brick Mask de B/B/S/ (Baker + Skodvin + Belfi) et son addendum de trois titres déjà bien documentés sur la Toile et en écoute dans nos pages, on se quitte donc sur un très bel EP en clair-obscur, le méditatif Scarpe Sensée et ses vingt minutes de rêveries opiacées pour trio de guitares, cordes et idiophones enregistrées en France en compagnie du duo A-Sun Amissa (dont le superbe You Stood Up For Victory, We Stood Up For Less paru chez Gizeh et bénéficiant de la clarinette de Gareth Davis est encore tout chaud) et téléchargeables librement, ainsi que sur la participation du bonhomme à la compil’ spectrale du blog Des Cendres à la Cave dont on parlait ici :

News - 01.04.2013 par RabbitInYourHeadlights
 


Entretiens à Twin Peaks : #26 - Aidan Baker (Nadja, B/B/S/, Hypnodrone Ensemble...)

Retrouvez chaque semaine dans nos pages les interviews de quelques-uns des contributeurs à la future compil’ Twin Peaks d’IRM. Et cette fois, au tour d’un musicien qu’on pourrait presque retrouver chaque semaine dans nos pages tant il est productif, et on ne s’en plaindrait pas, la preuve en deux albums dans le top ten de ce bilan (...)



Le streaming du jour #1798 : Aidan Baker & Gareth Davis - 'Invisible Cities'

Près de trois ans après sa rencontre ambient-kraut avec l’Autrichien Idklang, Aidan Baker est de retour chez Karlrecords, label expérimental berlinois à la mesure de ses explorations mélangeuses et singulières, pour un nouvel opus à quatre mains, en compagnie cette fois du clarinettiste Gareth Davis que nos lecteurs fidèles connaissent notamment pour (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 25 août 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends