La nouvelle compil’ JFX à télécharger librement dès demain !

Symbole d’un beau retour de flamme ces derniers mois pour le label lyonnais, un sixième volet des fameux JFX Bits verra le jour demain en libre téléchargement. Sixième compilation en 6 ans consacrée aux nouveautés et inédits d’artistes du roster Jarring Effects ou simplement appréciés du label, JFX Bits #6 comptera 23 titres brassant toute une variété d’univers digne de la belle curiosité dont fait preuve l’équipe de la Croix-Rousse depuis ses premiers faits d’armes il y a 17 ans déjà.

Le spleen eastern folk de Matt Elliott, le rock cinématographique de Joy As A Joy et les métissages paganistes d’Erotic Market dont le premier EP est justement disponible chez JFX depuis quelques jours côtoieront ainsi l’électro-indus incandescente de 2kilos &More, les troublante fééries orchestrales d’Ez3kiel, le dub martial d’Uzul ou le trip-hop électrique de R ;zatz entre deux découvertes indie pop, dubstep, breakcore, hip-hop, abstract-jazz ou ethno-tronica (désolé on invente des mots faute de mieux, mais c’est dire la largesse du spectre musical exploré ici).

Pour se faire une idée du résultat voici déjà 17 minutes de mix concoctées par Jean du Voyage, beatmaker rochelais lui-même présent au tracklisting avec le syncopé et glitchy Alcwy, avant-goût de son album Mantra prévu pour le 1er mai chez Black Elk Recordings :


Quant au morceau d’Erotic Market, duo dont on avait suivi l’évolution de près, il sert de manifeste et d’intro à l’EP éponyme et s’écoute ci-dessous :


Pour la suite, rendez-vous demain sur le site de JFX !

News - 14.04.2013 par RabbitInYourHeadlights
 


Interviews // 17 novembre 2008
Matt Elliott, entre quatre yeux... ou cinq ?

The Third Eye Foundation dormant d’un œil depuis quelques années, il en restait toujours deux à Matt Elliott, reconverti en folkman hanté, pour louvoyer en solitaire dans les eaux tristes des folklores slaves ou yiddish les soirs de pleine lune et finalement trouver sa voie, ou plutôt sa voix, utilisée plus librement et intensément que jamais sur (...)



Matt Elliott ressort The Mess We Made en vinyle

Quand Matt Elliott fête les dix ans de son premier album il ne fait pas les choses à moitié : premier sous son nom propre en 2003 après déjà cinq albums de The Third Eye Foundation, The Mess We Made connaîtra sa première édition au format vinyle le 15 avril prochain. Guitares, piano, contrebasse, bidouillages sonores, choeurs hantés, chant éthéré, (...)



Chroniques // 13 janvier 2017
Matt Elliott

Qu’ils sont agaçants les vieux fans, ceux de la première heure, qui aiment à rappeler qu’ils étaient les premiers à avoir flairé le bon filon et que leurs talents de défricheurs leur avaient permis de découvrir tel artiste « à l’époque où c’était bien ».




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 25 août 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends