Jack The Ripper - Mains d’Oeuvres (Saint Ouen)

le 14/11/2006

Jack The Ripper - Mains d’Oeuvres (Saint Ouen)

Quand la nonchalance rend service, on remercie père et mère de nous avoir conçu ainsi. En effet, sans place pour le concert de la Cigale (complet) et à 1 semaine de celui-ci, j’étais un peu abattu par mon attitude. Fort généreusement, Jack The Ripper et l’équipe de Mains d’Oeuvres ont organisé in extremis ce concert, pour lequel je me suis retrouvé avec une réservation + une invitation (merci). Le plaisir risquait donc bien d’être double.

Arrivé sur place, je découvre cette salle sinon sympathique au moins bon enfant. En effet il semblerait qu’il n’y ait pas de loges (et puis les Jack The Ripper sont de toute façon trop nombreux), ce qui a permis au public et au groupe de se mêler à la pause dans la grande salle pour le raffraichissement.

Sous des allures de concert privé, 350 personnes à vue de nez, me voilà donc embarqué dans mon tout premier concert de Jack The Ripper. Je n’arrivais malgré tout pas en territoire inconnu, heureux possesseur de leurs 3 albums et conquis d’avance à l’idée de voir ce que iansich avait vu à grenoble en début d’année.

Et en effet, un concert de ce combo vaut bien tout l’or du monde. Le charisme évident de Arnaud Mazurel suffit déjà à faire rêver/cauchemarder quelques nuits. Légèrement grimé, souriant, inquiétant, passionné, volontaire, voilà de quoi occuper les yeux du public pour toute la durée du spectacle. Ajoutez à cela ses voix habitées, sa chemise cintrée mouillée et puis voilà, cela ne suffira pas à vous rendre le côté captivant de ce chanteur. Vous n’avez pas le choix, il faut aller au spectacle.

Côté musique, c’est la débauche, celle là même qu’on espérait entendre. Un best of de Jack The Ripper nous a été joué. Des morceaux d’antan, Prayer In A Tango, magnifique, et une version de The Assassin très très rock, qui s’achèvera dans le public. L’album I’m Coming aura également droit aux honneurs. Escape, Martha, Feral Buddleia entre autres, je vous le dis, le meilleur des Ripper.

Remarquez comment faire autrement avec une telle discographie, reprise live avec une floppée d’instruments comme on les aime. Un, même 2 tueurs aux cuivres, une sévère au violon, un guitariste amusé et amusant, un bassiste dans le trip et j’en passe. Tout le monde se retrouve plus ou moins sur le devant de la scène à un moment, et au final, tous en viennent même à se marrer franchement sur scène. Autant on fut captivé par le leader, autant il ne faut surtout pas oublier d’applaudir cette troupe talentueuse et définitivement sympathique.

Mais voilà, je vous entends déjà dire : "Et Ladies First  ?" Et bien ayant découvert le groupe sur le tard, j’étais resté bloqué sur leur opus précédent. Mais là, ce concert m’a rappellé que leur dernier album était peut-être bien le meilleur, comme les autres. On a eu droit par exemple à Words en live avec une cloche énervée, carrément bluffant ; I Was Born In A Cancer également, l’un des morceaux phares de cet album, cancérigène juste comme il faut.

Alors oui, avec au moins 1H30 de concert, on a eu droit à tout ce dont on rêvait, les frissons en prime. Malgré un cadre pas forcément à la hauteur du groupe, dans tous les cas pour les lumières, on y a plus que largement gagné en convivialité, en proximité et c’est bien ça que je préfère. Bref, si un jour vous entendez parler de la venue de Jack The Ripper, près ou loin de chez vous, n’hésitez plus, les 3 heures de voiture pour ma part ont carrément été oubliées. Très grand merci à ce groupe exceptionnel.


( indie )

 


On recommande également :


News // 17 septembre 2008
Dominique, Jack et les autres.

Ce sera probablement 2 ans après l’avoir annoncé lors de notre interview, que Dominique A. devrait sortir son 9ème album (le dernier en date live Sur Nos Forces Motrices compris) soit au printemps 2009. Oui, les titres sont déjà en cours de mixage, il travaille dur le bougre. Multipliant les participations côté musique (Psykick Lyrikah et Elsa (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 7 juillet 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends