Le streaming du jour #678 : Have Faith In Sound presents - ’Charming Sepulcher Part 1’

On avait rarement été aussi enthousiaste de voir quelques-uns de nos soundscapers favoris mettre un pied dans la tombe qu’avec ce premier volet de Charming Sepulcher, trilogie dark du blog Have Faith In Sound dont les deux parties suivantes, l’une orientée glitch et l’autre plus ambient, nous seront dévoilées d’ici la fin de semaine en libre téléchargement.

Particulièrement remarquable pour ses qualités d’immersion, ce premier chapitre n’a pas joué la facilité pour autant, misant sur l’aptitude de ses contributeurs d’horizons divers et variés à se fondre dans un "cahier des charges" atmosphérique plutôt que stylistique : celui du seul thème "Charming Sepulcher", dont l’ambivalente fascination pour le funèbre aura néanmoins réussi à mettre suffisamment de beau monde sur la même longueur d’onde pour que trois parties plus ou moins évidentes se dessinent, à commencer par celle-ci consacrée aux textures incandescentes et autres monolithes drone/noise à combustion lente.

Ainsi, Ontervjabbit qu’on avait connus plus nettement plus sauvages irriguent de nappes presque méditatives leur tempête de bruit blanc aux secousses implosives, et idem pour Lucidstatic en arrière-plan obscurantiste de ses beats électro-indus violemment saturés ; Saåad quant à lui nous gratifie d’un déluge statique coulé dans une chape de plomb tandis que la cavalcade rythmique de John 3:16 révèle finalement une épopée circulaire tout aussi épurée ; Tsone, enfin, avait rarement sonné aussi dense et Eugene Hammond’s Ramshackle Black Packard à ce point expansif dans son crescendo post-rock enfiévré.... autant de subtils décadrages par rapport à leurs univers de prédilection qui permet à l’ensemble de sonner cohérent, la magie du tracklisting aidant.

Citons également 10KoneKt, dont les 10 minutes de progression martiale et abrasive constituent à n’en pas douter l’un des sommets de la compil’, ou Sighell qui vient clore l’ensemble dans un demi-silence malsain tout en basses fréquences insidieuses et en interférences stridentes... et finalement citons les tous, le doom-ambient incantatoire de Sádon comme les errances mystiques d’Hans Castrup ou les abstractions crunchy de Nova deViator & Loosebot, parce qu’il faut bien l’avouer, ce projet en free download fait bien plus que tenir les promesses qu’il adressait déjà sur le papier aux amateurs de sombre :


Vivement la suite donc, avec notamment Cezary Gapik, Access To Arasaka, Listening Mirror, VNDL, Brou De Noix, Olkin Donder et Monade du label Xtraplex, Pleq & Lauki, Nobodisoundz, Huron, Colony (qui mastérise) et bien d’autres, autant dire qu’on va encore en prendre plein les tympans pour pas un rond.


Streaming du jour - 26.02.2013 par RabbitInYourHeadlights

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 16 décembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends