Sunset

Depuis sa création fin 2007 le groupe Sunset, basé à Austin, n’a pas arrêté sa production musicale, avec un acharnement sans pareil et une richesse de composition impressionnante, le tout dans une relative indifférence générale… Jugez plutôt, depuis la parution du premier album en janvier 2008 (uniquement sur cassette), Pink Clous CS, le groupe a sorti pas moins de trois autres albums, Bright Blue Dream en mars 2008, The Glowing City en juillet 2008 et Gold Dissolves To Gray en novembre 2009, tout cela accompagné de différents EPs, lives et cassettes difficilement trouvables…Une production généreuse donc mais surtout incroyablement variée, tant les albums différent entre eux…



On ne peut évoquer Sunset sans évoquer l’homme derrière le projet, Bill Baird, fondateur, chanteur, et compositeur exclusif de toutes les chansons du groupe. Bill Baird a commencé sa carrière de musicien en 2001 en fondant avec quelques amis le groupe indie rock Sound Team, réputé pour ses prestations live et qui connaîtra une certaine heure de gloire en 2006 en ouvrant des concerts pour Arcade Fire et David Bowie par exemple… L’aventure Sound Team se terminera pourtant assez brusquement en 2007 mais déjà les prémices de ce qu’allait devenir Sunset pouvaient s’entendre sur l’album Movie Monster (on reconnaît immédiatement la patte de Bill Baird sur le début de la chanson Handful Of Billions, et sur de nombreuses autres).

Définir la musique de Sunset est une tache véritablement ardue tant le groupe a évolué sous différentes formes en si peu de temps, on oscille tantôt entre dream pop, shoegaze et post-rock, tantôt entre folk et country … Bill Baird revisite les genres et chaque album de Sunset est une nouvelle expérience, parfois franchement déconcertante (nombreux sont les auditeurs qui ont aimé Bright Blue Dream à avoir décroché dès la première écoute The Glowing City ), mais toujours une expérience magique pour qui se donne le temps de s’approprier les chansons. Car chaque album de Sunset ne révèle sa beauté qu’après plusieurs écoutes, cela en est presque bluffant, il faut laisser le temps à la magie d’opérer mais une fois dedans il est clairement difficile d’en sortir…

(CapitaineFlamM)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 10 décembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends