The Baltic Tea Party - Neu Age

1. The New Age (Overture)
2. Yearning For The Sea
3. The Sailor And The Ballerina
4. St. Andrew
5. Captain’s Log
6. On The Merits
7. The Masquerade (Is Violated)
8. The Mist Over Hitrovka
9. The Bloody Cruiser
10. The Mystery Of The Bay
11. Knives
12. The Rural Song

2017 - Autoproduction

Sortie le : 19 avril 2017

The Baltic Tea Party

Artiste basé à Moscou proposant des sonorités lorgnant sur le post-punk, The Baltic Tea Party pourrait justifier, faute d’autres éléments de comparaison, des rapprochements avec les excellents Motorama.

Mais à part attirer le chaland et rappeler à quel point la formation signée chez Talitres est probablement la plus intéressante du paysage post-punk contemporain, la pertinence d’une telle comparaison se limite à quelques séquences qui, à l’instar du sommet Captain’s Log à la structure anarchique, ne s’étendent jamais sur la totalité d’un morceau.

En effet, si The Baltic Tea Party s’appuie sur la batterie au débit enlevé d’Omar Chabanov, les nombreux riffs de guitare (Serge Trofimov) et basse (Howard Skovorodkin) abrasifs et la voix engagée contre toute forme de modération de Max Panzerbrecher, l’aspect atypique des compositions du quintet réside dans la présence tout sauf anecdotique du violoniste Sasha Shilonen.

Lorsque ce dernier se met en retrait, que les guitares et la batterie martiale ont donc tout le loisir de s’engager tambour battant comme c’est le cas de l’excellent On The Merits, c’est le spectre de Joy Division qui est ressuscité.

Toutefois, les cordes frottées rôdent en permanence sur Neu Age, un disque aussi facile d’accès que long en bouche, s’abandonnant et se dévoilant petit à petit à l’auditeur avec une pudeur toute soviétique, et le post-punk sans concession est donc mâtiné d’une dimension plus populaire rappelant aussi bien les Ukrainiens de Dakhabrakha (The Sailor And The Ballerina) ou, pour ce violon évanescent, les travaux de Tarmac (St. Andrew), pendant rock sous-estimé de Louise Attaque.

Imprévisible, le Moscovite semble procéder à un véritable jeu de piste avec ceux qui le suivent puisqu’il a récemment effacé toute trace de son identité musicale, de sa page Bandcamp à son compte Facebook. Ceux qui parviendront à écouter le disque seront donc rares, mais assurément privilégiés.


( Elnorton )


CD - 28.04.2017 par Elnorton
... et plus si affinités ...
The Baltic Tea Party sur IRM