Top albums - novembre 2010

Un bilan des plus éclectiques pour ce mois de novembre, et en guise de boussole pour se repérer dans un agenda surchargé nous voilà encore plus perdus qu’avant.


1. The Third Eye Foundation - The Dark

The Third Eye Foundation - The Dark disponible sur Amazon.fr

< repère : news >

Si l’on attendait pas forcément le retour aux affaires électroniques d’un Matt Elliott passé maître depuis quelques années en songwriting folk habité, le goût de l’auteur de You Guys Kill Me pour les dédales instrumentaux reparaît intact avec ce bien-nommé The Dark dont les quatre premiers titres forment une véritable suite au sens classique du terme... mais toute sauf classique dans la forme : un tourbillon de choeurs damnés venus d’un autre temps, de drones vénéneux, de cordes tourmentées et autres beats ou programmations désincarnés dont la densité et l’intensité augmentent progressivement jusqu’au déferlement drum’n’bass d’une conclusion martiale et désespérée. Soit un nouveau chef-d’oeuvre aussi hanté qu’entêtant de la part de l’irréductible bristolien croisé récemment au côté de Chapelier Fou ou This Immortal Coil, et paradoxalement l’album le plus mélodique et abordable de The Third Eye Foundation avec Little Lost Soul, autant dire que ceux qui découvrent pour l’occasion n’ont pas fini d’entendre leurs oreilles saigner.


2. Les Marquises - Lost Lost Lost

Les Marquises - Lost Lost Lost disponible sur Amazon.fr

< repère : interview >

32 minutes pour un labyrinthe ça pourrait sembler court et pourtant pas facile de trouver la sortie de ce Lost Lost Lost aux allures de purgatoire. Car si Jean-Sébastien Nouveau (Immune) va à l’essentiel avec le premier opus de son nouveau projet à géométrie variable, c’est en multipliant les dimensions de ces six chansons lancinantes aux fascinantes errances de production qu’il parvient à nous piéger, forcés que nous sommes d’y revenir encore et encore pour tenter d’en percer les mystères au risque de se perdre dans cet océan de spleen abstrait. Un album inclassable, aux confins du krautrock, du jazz, de l’électronique et dont l’univers fantomatique n’est finalement pas sans rappeler celui qu’explorait Matt Elliott au tournant des années 2000. Comme quoi, même dans ce top sans queue ni tête on finira bien par retrouver notre chemin.


3. Shannon Wright - Secret Blood

Shannon Wright - Secret Blood disponible sur Amazon.fr

< repère : interview >

Plus de dix ans après avoir démarré sa carrière solo, Shannon Wright continue de faire frémir son public. En effet, en moins d’un an, elle a eu le temps d’enchaîner deux albums ( Honeybee Girl et ce Secret Blood ), un rythme qui peut paraître soutenu mais qui ne l’empêche toujours pas de donner de sévères et incessants à-coups dans sa discographie. Secret Blood n’échappe donc pas à la règle, alors qu’on nous avait promis un retour aux affaires à la Over The Sun, on ne nous avait pas menti non plus en nous annonçant entre autres des berceuses pour adultes. Un grand écart qui semble plaire, de l’indécrottable rock de Fractured à la beauté d’un Under The Luminairies servi au piano, Shannon Wright n’a même plus peur du qu’en dira-t-on et fait ce que bon lui semble. Tout un art.


4. Brian Eno - Small Craft On A Milk Sea

Brian Eno - Small Craft On A Milk Sea disponible sur Amazon.fr

< repère : news >

Comment ne pas se sentir perdu dans un film de David Lynch, et en bonne influence sur son compositeur fétiche Angelo Badalamenti, le pionnier anglais de l’électro ambient en signant pour son arrivée chez Warp l’un des albums les plus cinématiques de sa carrière n’est pas sans rappeler les successions d’atmosphères chères à l’auteur de Twin Peaks et Lost Highway, tantôt pure beauté éthérée aux accords de clavier troublants, tantôt profondeurs ténébreuses aux pulsations chaotiques et inquiétantes. Un disque de contrastes en somme, marquant le grand retour en forme d’un compositeur à l’influence plus essentielle aujourd’hui que jamais.


5. Object - On The Edge Of The Void

Object - On The Edge Of The Void disponible sur Amazon.fr

< repère : chronique >

Enfin, preuve que les membres du Forum Indie Rock n’ont pas perdu le nord, la présence du second album de Object au sein de ce classement confirme à la fois l’exigence d’une communauté et l’envie intacte d’en découdre avec les productions de tous bords. On The Edge Of The Void, un album bien trempé dans le rock, aux codes mi-dark mi-post-punk déjà bien éprouvés et qui pourtant arrive encore à faire bouger les lignes avec hargne et talent.


Ajoutez à cela le marathon d’un Bradford Cox revenu au sommet de sa forme avec Atlas Sound, quatre superbes albums de hip-hop en écoute intégrale sur bandcamp, un EP de Shearwater également en libre écoute et à la hauteur de bien des long formats, ou encore une surprise électro à la française dont les plus fins gourmets nous diront des nouvelles... bref il fallait savoir où donner de la tête et avoir du temps à revendre, une chance finalement que la période des fêtes plus avare en sorties nous donne l’occasion de rattraper tout ça.



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 15 décembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends