7 IRM Breaking News #19 : The Magic Theatre, Goldfrapp, Esmerine, Ben Lukas Boysen, etc.

Le fil news d’IRM fait rimer variété et qualité avec cette nouvelle sélection éclectique allant des sunlights de la pop anglaise à l’underground du doom ricain. Entre les deux, du hip-hop vindicatif, de la folk voyageuse, du trip-hop vénéneux et du sludge vicié, entre autres.


1. Joey Bada$$ (Kick Ass Hip-hop)

Voilà un premier extrait plus que convainquant de Summer Knights, le nouveau Joey Bada$$ à venir le 1er juillet. On y découvre un J.B. plutôt très virulent et surtout une prod’ signée Lee Bannon plutôt très inspirée (comme d’habitude) :



2. Ben Lukas Boysen (beatmaker débranché)

Après une paire de bandes originales qui l’avait vu aborder des rivages plus apaisées aux confins de l’ambient et du classique contemporain, Ben Lukas Boysen laisse loin derrière la fureur des basses sismiques et des beats concassés de son projet électro Hecq pour signer un premier véritable album sous son propre patronyme. Dominé par la simplicité mélodique d’un piano à la portée émotionnelle néanmoins ravageuse et quelques nappes analogiques aux allures de chœurs élégiaques, Gravity est disponible depuis hier chez Ad Noiseam et en voici deux beaux extraits :



3. Cowards (hardcore/sludge)

Un alléchant et complétement dégénéré premier extrait du prochain album des Parisiens de Cowards est en écoute sur Cvlt Nation. Intitulé Fork Out, ce titre est issu de Hoarder qui sortira le premier septembre en EP 12" sur Throatruiner Records et sur Ruins Records.

Ce nouvel EP a été enregistré par Francis Caste (Kickback, Eibon, Arkhon Infaustus) aux studios Sainte-Marthe et l’artwork a été réalisé par Jean-Luc Navette himself.



4. Esmerine (folk ethnique)

Deux ans après le magnifique La Lucheza, les Canadiens d’Esmerine reviennent le 3 septembre avec un album intitulé Dalmak. En partie enregistré à Istanbul et ayant accueilli la participation de nombreux musiciens locaux, ce quatrième opus du quatuor se voit marqué par une forte influence orientale. Sûr que le catalogue de Constellation ne perdra pas de son luxe au jour de sa sortie, comme peut le faire deviner cette invitation en Polyrythmie :



5. FRKSE (doom tribal)

S’il sera bien question ici du Bostonien Rajbot déjà loué à maintes reprises dans nos pages pour le minimalisme mystique de son projet FRKSE nourri d’agglomérats noise, indus ou abstract hip-hop, c’est avec deux nouveaux projets autoproduits que nous revient le beatmaker apprécié pour ses contributions aux labels Cooler Than Cucumbers ou I Had An Accident Records. Lâché sur son Bandcamp fin mai sous l’identité de Khlyst K Ahlan, le premier s’intitule Refuge Of Dreams et perpétue assez formidablement l’inspiration éclatée des premiers FRKSE avec ses courts instrus tribaux construits à partir de samples, de beats lo-fi et de synthés déliquescents :


Quant au second publié ces jours-ci, pour lequel le beatmaker s’est associé avec un certain SPNSE au micro sous le doux nom de Vases, il s’intitule Fall Off et s’aventure sur les terres ravagées du black metal nordique tout en lorgnant sur le death et le sludge avec ses deux titres-fleuves résolument noisy, crépusculaires et cabossés :



6. Goldfrapp (contes noirs en rédemption)

Croyez-le ou non, il semblerait que Goldfrapp ait enfin décidé de lâcher les synthés italo-disco et les beats eurodance pour renouer avec les petits films noirs lynchiens et l’introspection dérangée de l’inégalé Felt Mountain. Prévu chez Mute le 9 septembre, Tales Of Us verra ainsi Alison s’approprier les histoires mystérieuses et parfois macabres d’une dizaine de personnages fictifs ou non, au gré des arrangements cinématographiques et des atmosphères hallucinées de Will Gregory. Sur le papier la nouvelle sonne forcément comme une bombe, surtout après le ratage abyssal de l’archi-commercial et racoleur Head First, mais à en juger par ce trailer et ses courts avant-goûts pile entre Felt Mountain et le plus pop mais non moins élégant Seventh Tree, la chanteuse ne ment pas quant à son regain d’intérêt pour "l’horreur de l’esprit" :


D’ici là, 5 clips tournées par la cinéaste Lisa Gunning, compagne d’Alison à la ville, devraient voir le jour, et le duo bristolien partira en tournée à commencer par une performance unique cet été dans le cadre du Manchester International Festival, en compagnie des 23 musiciens de la Royal Northern Academy Of Music.



7. The Magic Theatre (pop victorienne)

Trois ans après London Town, chef-d’œuvre de pop baroque coincé entre les 60’s et l’époque victorienne dont les vignettes mélancoliques et orchestrées n’ont cessé de nous suivre depuis, revoilà enfin les liverpuldiens (et ex Ooberman) Dan Popplewell et Sophia Churney avec un second opus prévu pour la rentrée chez Elefant Records. The Long Way Home comprendra vraisemblablement 10 titres dont I Got The Answer, premier single à paraître le 8 juillet en vinyle 7" accompagné de 3 faces-B (Love Is Blue, Butterfly Dream et Still Hold A Light). On y entendra outre les cordes du Royal Liverpool Philharmonic Orchestra des banjos et des rythmes de samba brésilienne, autant dire qu’on est loin du concept narratif suranné de l’album précédent qui laissera place ici à plus de liberté avec pour toile de fond le thème de la reprise de confiance en soi. Premier extrait (à 13’00), le morceau-titre au second plan d’une interview avec l’organisatrice du festival anglais Indietracks, pour lequel le duo jouera son premier concert fin juillet :


Et pour patienter avant de pouvoir en entendre davantage, on se quitte avec six mois de retard mais la fleur au fusil sur cette petite merveille de sunshine-pop à guirlandes baroques composée pour la compil’ A Christmas Gift For You de ce même label espagnol au catalogue pop des plus classieux :



Photo : The Magic Theatre.
Rédacteurs : Rabbit (2, 5, 6, 7), Spoutnik (1), Nono (3), Le Crapaud (4).