Com Truise - Persuasion System

1. Worldline
2. Persuasion System
3. Gaussian
4. Ultrafiche of You
5. Kontex
6. Existence Schematic
7. Laconism
8. Privilege Escalation
9. Departure

2019 - Ghostly International

Sortie le : 17 mai 2019

Com Truise

Nous avions déjà évoqué Com Truise en fin d’année dernière à l’occasion de sa participation au dernier volet d’une compilation d’inédits dévoilés progressivement par la chaîne américaine Adult Swim. Aux côtés d’Autechre, Rival Consoles, Neneh Cherry, Broken Social Scene, Bjarki ou Jay Som, Seth Haley y était bien entouré, mais c’est bien seul aux manettes que le Californien d’adoption donne un successeur à son Iteration sorti en 2017.

Persuasion System est considéré comme un mini-LP par son auteur qui revendique par ailleurs une évolution dans sa discographie, cette sortie rompant avec la nostalgie ouvertement apparente de ses productions précédentes. Il ne nous viendra naturellement pas à l’esprit de remettre en question les propos de Seth Haley, mais cette rupture est loin d’être évidente sur un trio de titres inaugural influencé par le label Warp, si bien que le chef-d’œuvre homonyme Persuasion System semble à la fois, et alternativement, inspiré par Aphex Twin et Boards of Canada. Forcément, ce sommet est un classique instantané sur lequel les nappes cotonneuses et aériennes transportent l’auditeur vers un ailleurs à peine angoissé par les synthés plus acérés façon Richard D. James.

Moins rythmé, Gaussian n’en est pas moins sublime, et c’est le Music Has The Right To Children des Écossais qui apparaît ici en point de repère. Bande originale d’une déambulation dans un ciel bleu azur, ce titre s’interrompt toutefois sur une déflagration finale inattendue. Et plus rien ne sera alors tout à fait pareil.

Si les synthétiseurs aériens sont toujours de la partie, l’atmosphère se fait davantage plombée. Légèrement, mais suffisamment pour que cela soit perceptible. Est-ce en cette forme de lourdeur que Com Truise considère la focale vers le présent de sa musique ? Peut-être, et la filiation se dirige davantage vers une electronica à mi-chemin entre les sonorités électro en vogue du côté de Berlin façon Moderat et les premiers albums de M83. Sur un titre comme Ultrafiche Of You, la réussite est totale, et sans être noyé sous un déluge de couches sonores, le ciel se voile légèrement sous une fine bruine.

Après deux nouveaux titres lorgnant vers le même univers, Com Truise propose un crochet vers une drum’n’bass (Laconism) réintégrant toutefois en cours de morceau ces synthétiseurs plombés mais jamais dénués d’espoir qui portent son sceau. C’est même avec une forme de new wave, au moins pour la rondeur des basses balisant le chemin indiqué par les nappes évanescentes, que l’Américain nous quitte sur un Departure suffisamment mélancolique pour que l’on se risque à rappeler que la rupture avec la nostalgie de ses anciens travaux n’est pas flagrante. Mais qu’importe, Seth Haley excelle en la matière, et la dualité qu’il revendique entre mélancolie et optimisme est maîtrisée sans passage en force. L’odyssée que constitue Persuasion System est aussi douce que limpide. Elle est aussi humaine, et quelques bordures réveillant les anxiétés de chacun sont donc de mise.


( Elnorton )


Disques - 05.06.2019 par Elnorton
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 16 octobre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends