Autour d’un feu de camp avec Appalache et Romain Barbot

Appelez ça de la nostalgie ou un coming out de notre côté geek, mais le fait est qu’à IRM on a bien accroché au retour des cassettes. De nos chouchous ricains de Field Hymns ou I Had An Accident Records à Steak Au Zoo ou encore Constellation Tatsu particulièrement à l’honneur ces temps derniers, on ne se lasse pas de ces labels DIY qui n’ont pas hésité à concilier leur esthétique musicale plus ou moins lo-fi ou vintage à un goût des beaux objets un peu datés que certains associent à tort à de la sophistication branchée, frustrés sans aucun doute d’avoir mis un peu tôt leur walkman au rebut.

Ainsi en est-il de BLWBCK, écurie du Toulousain Romain Barbot pas tout à fait passée inaperçue dans nos pages puisqu’on vous parlait récemment encore des rêveries gothiques du Mexicain Vampire Slayer et avant ça de l’éponyme de Brother Sun, Sister Moon dont le label avait assuré l’édition française, ou encore du dernier EP d’Almeeva, projet shoegaze nébuleux et hypnotique de notre ami Gregory Hoepffner, auteur pour rappel du trailer de notre future compilation.

Un peu court néanmoins au regard de la qualité générale des sorties du label depuis la toute première référence de mars 2010, qui n’était autre que le premier album de Saåad, duo drone du patron sus-nommé dont on peut désormais écouter en intégralité via Bandcamp et télécharger à prix libre (car sold out) le beau Confluences enregistré en compagnie de son compère Greg Buffier sur la fontaine Ariège et Garonne de son fief languedocien, à la demande du festival Toulouse d’Été. Résultat, ces deux morceaux-fleuves aux entrelacs imposants et enveloppants de field recordings aquatiques et de drones solaires, dépositaires d’une atmosphère quasi métaphysique :


Et Romain Barbot, justement, on le retrouvait comme souvent à l’artwork mais également à la guitare sur un titre particulièrement hanté de l’album Fue qui marquait en janvier dernier les débuts d’un autre projet, celui du Parisien Julien Magot (photo) arpentant en tant qu’Appalache les frontières d’un blues chamanique, d’une americana psychotique et d’une ambient lancinante et habitée. En témoigne le superbe Marble State Fair tout en nappes spectrales et en arpèges réverbérés sur fond de percussions martiales, que l’on a plaisir à vous dévoiler aujourd’hui en exclusivité :


Cette fois c’est une peinture du Douanier Rousseau qui servira de cover à la cassette disponible à 66 copies à compter du 17 décembre, avec possibilité de précommander sur le site officiel du label, ce dont vous ne voudrez sûrement vous priver après avoir écouté le plus électrique et non moins narcotique Sleep Away, deuxième extrait de l’objet aussi lapidaire que délicieusement drogué :


Quant aux inconditionnels de la bonne vieille rondelle de plastique, ils devront passer par Bookmaker Records, toute jeune structure qui offre également ses albums sold out en free download et dont on aura sûrement l’occasion de reparler.

En attendant, on se quitte sur le clip d’Endless Bummer, face A du double single lâché en octobre toujours chez BLWBCK par le duo Noir Coeur dont on n’avait pas encore eu l’occasion de mettre en avant l’EP Jahnimal, au programme une chillwave tropicale et parfois housy aux éclats estivaux et aux couleurs surexposées à la croisée des Ruby Suns et de Toro Y Moi. C’est donc désormais chose fait et ça s’écoute ici avec possibilité là encore de téléchargement à prix choisi en cas d’affinité.

News - 30.11.2012 par RabbitInYourHeadlights
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 6 avril 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends