Nouvelles aventures à Chicago pour Pan•American et Locrian

Le 29 avril prochain, Mark Nelson (photo) offrira un successeur au fabuleux White Bird Release de son projet Pan•American. La grande nouveauté de ce Cloud Room/Glass Room, publié comme les 5 précédents par le label Kranky, c’est la participation à la basse de Bobby Donne, compère de Nelson au sein de feu Labradford qui fut l’une des premières formations à brouiller les pistes entre post-rock, ambient et électronique, avec une maîtrise de l’espace inédite pour l’époque. Une ambition que Pan•American continue de cultiver dans une veine plus contemplative et texturée, la plupart des titres du futur album évoquant d’ailleurs comme souvent des notions d’espaces urbains ou de lieux géographiques.

Quant au percussionniste Steven Hess, collaborateur récurrent qui apparaîtra pour la première fois comme membre à part entière du groupe, on le retrouvera également au fûts de Locrian - autre formation aventureuse de la scène instrumentale de Chicago mais nettement plus flippante celle-là - pour un nouvel opus à paraître au printemps chez Relapse.

"Influencé dans ses passages les plus orientés prog par les premiers King Crimson et The Lamb Lies Down On Broadway de Genesis" à en croire les propos du guitariste André Foisy, Return To Annihilation s’inspirerait par ailleurs de l’univers du roman SF Dhalgren de Samuel R. Delany, et notamment de ses étranges perturbations environnementales annonciatrices d’apocalypse. "C’est le thème principal de l’album, la Terre change simplement jusqu’à devenir inhospitalière", ajoute ainsi le claviériste Terence Hannum à propos du successeur de The Clearing qui mettra l’accent sur la narration avec ses deux longues parties elles-mêmes décomposés en séries de chapitres. Quant à l’artwork, il sera signé par le photographe Richard Misrach, justement réputé pour ses clichés de paysages désertés.

Notons enfin que l’on peut retrouver Steven Hess et ses percussions erratiques au générique du premier album de No Business For Dogs édité tout récemment par le label autrichien God Records, et dont voici un court extrait plutôt alléchant :

News - 24.03.2013 par RabbitInYourHeadlights
 


News // 20 novembre 2010
Nouvelle jeunesse pour Erik Satie

Après une série de concerts qui aura vu ces deux dernières années Rachel Grimes, Nils Frahm, Helios, Library Tapes, Dustin O’Halloran ou encore Hauschka reprendre sur scène les classiques ou pièces plus obscures du pianiste Erik Satie, c’est désormais sur album que le label aveyronnais Arbouse Recordings, maison mère de feu Acetate Zero, continuera de (...)



Chroniques // 8 mars 2009
Pan-American

Mark Nelson continue à creuser son sillon, cherchant encore et toujours la formule adéquate pour son ambiant-noise minimaliste.




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 26 juin 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends