Top albums - mars 2013

Images du futur, du passé, du présent... images mentales ou projetées depuis l’extérieur comme un écho sur l’écran de nos vies compliquées... images ramenées d’un voyage dans le temps ou l’espace... images qui persistent derrière la rétine ou s’effacent devant l’émotion plus abstraite des albums plébiscités en ce mois mars par l’équipe d’IRM et les membres du Forum Indie Rock. Car tout bien considéré, on en revient toujours à la musique et à sa façon bien à elle de s’adresser aux sens.


Les Résultats



Benoit Pioulard - Hymnal1. Benoit Pioulard - Hymnal

Avec ce dernier album, Benoit Pioulard atteint de nouveaux sommets élégiaques avec ces mélodies touchées par une grâce divine. Et pourtant pour ainsi dire, rien de bien religieux lorsque l’on écoute ces différentes ballades folk à la beauté cotonneuse et diffuse, si ce n’est peut-être cette relation intimiste et confessionnelle qui semble à chaque fois se nouer entre ce jeune artiste (qui a bien grandi depuis ses débuts quasi parfaits avec Précis et qui tient depuis toujours autant ses promesses) et son auditeur. Au travers de ces nappes et touches électroniques, de ces quelques sonorités d’orgue ou de ces cloches d’église, les ritournelles dHymnal instaurent un sentiment de confort mélancolique, apaisant et rassurant, qui fait que l’on y revient et reviendra souvent.


(Darko)


William Ryan Fritch - The Waiting Room2. William Ryan Fritch - The Waiting Room

< chronique >< retrouvez également William Ryan Fritch en interview et au générique de notre compilation Clashes avec un morceau exclusif >

Il y a des BOs qui se regardent, d’autres qui génèrent leurs propres images et celles, enfin, qui existent dans une toute autre sphère, celle des sens et des sentiments faisant écho à notre propre histoire et se suffisant à elles-mêmes pour tout imaginaire. Petit miracle fait disque, The Waiting Room appartient aux trois catégories à la fois, et nul besoin d’avoir vu le documentaire hospitalier qu’elle accompagne (sans forcément se contenter de l’illustrer puisqu’il s’agit bien d’un album à part entière) pour apprécier les crescendos lyriques et poétiques de William Ryan Fritch, débarrassés ici du plus gros des oripeaux folkloriques et tribaux de son projet Vieo Abiungo au profit d’une instrumentation orchestrale flirtant par moments avec l’électricité voire avec le post-rock quand la batterie s’en mêle (It Moves With or Without You, What Are You Waiting For). Cordes élégiaques, idiophones virevoltants et chœurs crépusculaires dominent ainsi les 12 instrumentaux de cette dernière sortie du label Lost Tribe Sound, nous emportant dans leur tourbillon de pure émotion où la foi en l’humanité le dispute au tragique d’une société qu’elle semble parfois avoir déserté.


(Rabbit)


Suuns - Images Du Futur3. Suuns - Images Du Futur

Même s’il ne bénéficie pas d’une entame d’album aussi percutante que son prédécesseur Zeroes Qc, se permettant d’ailleurs
un titre ovni en 2e position (2020 et son clip épileptogène), ce second album des Canadiens de Suuns nous confirme que
les gars ont quand même un beau savoir-faire dans le rock de nos jours. Allant de petites trouvailles en bonnes idées,
on citera en passant la basse cajolante d’Edie’s Dream, les motifs de guitare bien vus de Minor Work et du très math-rock
Bambi, les Suuns nous gratifient d’un petit lot de morceaux efficaces à la production profonde et très "clean" (qui s’apprécie
aussi très bien en live), chacun explorant des ambiances assez différentes tout en gardant un son parfaitement homogène,
et traversé par la voix du chanteur Ben Shemie que l’on est en droit de qualifier tout de même de "nasale". Alors, est-ce quImages Du Futur mérite son titre, peut-être pas, mais en tout cas il est en plein dans son époque.


(Pop Hip)


Moji Moji - Toda Esta Naturaleza Es Impredecible4. Moji Moji - Toda Esta Naturaleza Es Impredecible

< streaming du jour >

Élégantes et racées, les mélodies de Moji Moji défilent majestueusement et somptueusement devant nos yeux et nos oreilles, nous montrant des paysages naturels à la beauté vierge et insoupçonnée. Les cinq titres entièrement musicaux de ce premier album (repéré dans notre streaming du jour) soufflent aussi bien le chaud que le froid, ce qui semble normal lorsque l’on sait que son auteur est originaire d’Argentine, terre rappelons-le reliant l’Antarctique à la pampa plus tropicale. Dépaysantes et pourtant familières, ces notes cristallines de piano et de percussions sans oublier ces guitares parfaitement maîtrisées, le tout minutieusement orchestré (par un seul homme), invitent au voyage et à l’évasion, amenant un post-rock vers des territoires pop et classiques. Cet album pourrait être d’ailleurs la BO parfaite d’un film ou d’un voyage du côté d’Ushuaia.


(Darko)


Low - The Invisible Way5. Low - The Invisible Way

< avis express >

Avec The Invisble Way, Low semble revenir vers le dépouillement des débuts, mais sans cette tension noire et retenue qui faisait la particularité d’œuvres comme The Curtain Hits The Cast ou I Could Live In Hope.
Tout en sobriété, l’album laisse plus que jamais auparavant rentrer la lumière, bien que diffuse, dans la musique de Low. Mais sans que cela passe par les orchestrations plus rock de The Great Destroyer, album efficace mais manquant de la touche particulière de Sparhawk et sa bande.
Beaucoup moins sombres qu’à l’accoutumée, on retrouve dans certaines des compositions du groupe une ferveur quasi religieuse (So Blue, Amthyst, Mother), proche du gospel ou de la soul, et sublimée par la voix de Mimi Parker, qui n’a jamais était autant présente.
Un sentiment d’apaisement règne désormais, renforcé par la pureté et le minimalisme de la formation (piano, cordes, batterie). On est bien loin des complaintes électriques maladives et plombées d’antan, sauf sur le titre On My Own, tendu à souhait, avec son final plus noisy qui tranche avec le parti-pris tout acoustique du disque, les vieilles habitudes refont vite surface.


(John Trent)


Les Podiums de la rédaction



- Darko :

1. Daughter - If You Leave
2. Youth Lagoon - Wondrous Bughouse
3. GaBLé - MuRDeD
4. The Kingsbury Manx - Bronze Age
5. Graveyard Tapes - Our Sound Is Our Wound

- Elnorton :

1. Moji Moji - Toda Esta Naturaleza Es Impredecible
2. Conquering Animal Sound - On Floating Bodies
3. Jean-Louis Murat - Toboggan
4. Laurent De Schepper Trio - Aquanaut
5. Aidan Baker - Aneira

- HaveFaith :

1. Mohammad - Som Sakrifis
2. Chris Weeks - The Ebb & Flow EP
3. William Ryan Fritch - The Waiting Room
4. Petrels - Onkalo
5. Saåad - Στερεά Σύννεφα EP

- John Trent :

1. Depeche Mode - Delta Machine
2. IAMX - The Unified Field
3. Shannon Wright - In Film Sound
4. Team Ghost - Rituals
5. Arman Méliès - IV

- Leoluce :

1. Merzbow, Mats Gustafsson & Balázs Pándi - Cuts
2. Pan Gu - Primeval Man Born Of The Cosmic Egg
3. Jacob - The Ominous
4. William Ryan Fritch - The Waiting Room
5. Petrels - Onkalo

- Nono :

1. Boris - Präparat
2. Petrels - Onkalo
3. The Shacking Sensations - Start Stop Worrying
4. How To Destroy Angels - Welcome Oblivion
5. Aidan Baker - Aneira

- Rabbit :

1. Jeremiah Cymerman - Sky Burial
2. William Ryan Fritch - The Waiting Room
3. Chris Weeks - The Ebb & Flow
4. Monolog - Lift And Hold For Stolen
5. The Mount Fuji Doomjazz Corporation - Roadburn

- Riton :

1. Mark Templeton - Jealous Heart
2. William Ryan Fritch - The Waiting Room
3. Julian Lynch - Lines
4. Laurent De Schepper Trio - Aquanaut
5. Mohammad - Som Sakrifis

- Spoutnik :

1. The Doppelgangaz - Hark
2. Aki Kharmicel – s/t
3. Hus KingPin & Rozewood - Tokyo Tower Mixtape
4. Hazardous Raisins - HZRDS RSNS
5. Shannon Wright - In Film Sound

- Pop Hip (invité) :

1. Poni Hoax - A State Of War
2. Suuns - Images Du Futur
3. Shannon Wright - In Film Sound
4. Waxahatchee - Cerulean Salt
5. DJ Koze - Amygdala


C’est tout pour ce mois-ci, rendez-vous à partir du 24 avril sur le FIR pour un prochain scrutin !


... et plus si affinités ...
Low sur IRM - Site Officiel - Myspace
Benoît Pioulard sur IRM - Site Officiel - Bandcamp
Suuns sur IRM
William Ryan Fritch sur IRM - Site Officiel
Moji Moji sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 23 août 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends