Nils Frahm - All Melody

1. The Whole Universe Wants to Be Touched
2. Sunson
3. A Place
4. My Friend the Forest
5. Human Range
6. Forever Changeless
7. All Melody
8. #2
9. Momentum
10. Fundamental Values
11. Kaleidoscope
12. Harm Hymn

2018 - Erased Tapes

Sortie le : 26 janvier 2018

Des mélodies mais aussi beaucoup de dilution

Quand on admire avant tout chez le Berlinois, désormais largement reconnu, sa facette la plus introspective et dépouillée au détriment par exemple d’un Spaces au lyrisme synthétique assez grandiloquent, difficile de trouver son bonheur sur l’intégralité de ce long, très long All Melody.

Si le piano solo de My Friend the Forest et Forever Changeless (voire même Fundamental Values soutenu par des harmonies de cordes au spleen discret), par sa délicatesse et le dénuement de sa production où l’on entend clairement respirations, frottement des touches ou des pédales et autres bruits environnants, rappelle la grande époque de Felt, les incursions électroniques ne siéent définitivement pas autant à Nils Frahm qu’à son compère Ólafur Arnalds avec Kiasmos, même lorsqu’elles s’avèrent aussi impressionnistes que sur Sunson ou A Place, où vents pastoraux et chœurs liturgiques surplombent une dubtronica somatique qui n’est pas sans évoquer celle de Marsen Jules et de son projet krill.minima... en plus easy listening et languissante.

En effet, à l’image de l’ambient-techno bucolique mais sans grand relief des tout aussi interminables All Melody ou #2 qui donnent plutôt envie de réécouter les premiers EPs de Floating Points, les variations qu’elles orchestrent ne sont pas des plus passionnantes, même chose pour la kosmische musik d’un Kaleidoscope flirtant dangereusement avec le new age, ou même pour l’ambient-jazz aux harmonies gospel trop lisses de Human Range dont la trompette et les nappes claires-obscures pillent allégrement la passionnante scène norvégienne des Jan Bang/Arve Henriksen.

De là à dire que de modèle de tout un courant modern classical qui parvient par on ne sait quel miracle à toucher au delà d’un cercle restreint d’initiés, Nils Frahm est devenu un recycleur voire un suiveur, il n’y a qu’un pas, qu’on l’espère voir éviter de faire sur un prochain opus à l’inspiration moins diluée.


( RabbitInYourHeadlights )

Disques - 23.01.2018 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #722 : Lubomyr Melnyk - 'Corollaries'

Lubomyr Melnyk est un adepte du choc des générations. Non content de se frotter à la 12-cordes de James Blackshaw sur Watchers à paraître en fin de mois chez Important Records, le voilà en effet qui débarque chez Erased Tapes épaulé par Nils Frahm et Peter Broderick, héritiers moins évidents que l’auteur de All Is Falling mais influencés à n’en pas (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 17 décembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends