Sparklehorse

Désormais, Sparklehorse ne nous livrera plus de nouveaux albums. Le 6 mars 2010, son leader Mark Linkous s’est éteint, emportant avec lui ses sublimes et généreuses ritournelles folk...



Le leader du groupe était déjà un miraculé. Une overdose (après avoir ingéré un mélange de valium et d’antidépresseurs) avait déjà failli avoir raison de lui. C’était en 1996, peu après la sortie de son premier album, Vivadixiesubmarinetransmissionplot, tandis qu’il couvrait les premières parties de Radiohead.

Mark Linkous ne peut alors plus se déplacer qu’en fauteuil roulant pendant six mois, et désormais, ses compositions évoquent davantage encore la mort. Cette tendance est évidente sur Good Morning Spider d’abord, et plus encore sur It’s A Wonderful Life, son véritable chef-d’œuvre paru en 2001 ("I will return here, one day" chantera-t-il sur Eyepennies).

En 2006, sortira Dreamt For Light Years In The Belly Of A Mountain, puis en 2009 un EP au côté de Fennesz et Dark Night Of The Soul, projet en collaboration avec Danger Mouse. La boucle est bouclée, mais l’héritage est riche, et on ne se lassera jamais d’écouter les compositions de Sparklehorse.




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 20 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends