2x2 places à gagner pour la soirée metal de l’année au Petit Bain : Sumac + Baptists + Endon !

Clôture du concours le : 17.03.2019

On ne présente plus Sumac, trio du leader de feu ISIS, frontman d’Old Man Gloom et fondateur d’Hydra Head Aaron Turner, entouré du bassiste Brian Cook des impressionnants Russian Circles et du batteur Nick Yacyshyn (des Canadiens Baptists, cf. plus bas). "Aride et néanmoins athlétique, tendu, presque tribal, le sludge du trio charrie autant d’angoisse sourde que de frustration et de rage contenue, égrenant déchaînements cathartiques comme respirations insidieuses dans une dynamique en montagnes russes pour devenir au metal ce que Slint fut au post-rock, un concentré de minimalisme habité aux circonvolutions mélodiques et atmosphériques plus complexes qu’il n’y paraît", disait-on de What One Becomes en 2016, avant de surenchérir l’an passé à propos de Love In Shadow  : "rares sont les albums que l’on peut compter parmi ceux qu’on n’aura jamais fini d’écouter. Celui-ci, par sa complexité, son inventivité, sa spontanéité, n’aura jamais fini de nous surprendre. Tantôt death, tantôt post, tantôt free, tantôt math, tantôt noise ou encore aérien, la richesse des approches par lesquelles Sumac nourrit son metal fait de cet album un objet précieux, dense, dans lequel on peut se plonger pour se perdre ou se retrouver."

A eux tout seuls, pour cette date unique en France, Sumac auraient fait de ce concert l’immanquable de tout aficionado de metal aventureux et singulier qui se respecte, mais c’était sans compter l’appui d’un autre pensionnaire du label Thrill Jockey, le quintette japonais Endon aka le groupe le plus bruyant du monde sur disque comme sur scène, que vous retrouverez d’ailleurs dans notre top albums du mois de février pour l’excellent Boy Meets Girl. Quant à son prédécesseur Through the Mirror, 6e de notre classement des meilleurs albums metal 2017, "capable d’un metal abrasif et tribal à l’extrême limite du harsh noise comme de purs moments de hardcore braillard d’une sauvagerie insensée dans la grande tradition du screamo psychotique japonais qui malmène les tympans sans vergogne, de saillies grind schizophréniques et de déluges larsenisants flirtant avec un black metal bruitiste et frénétique, mais aussi de moments où l’atmosphère s’extrait des murs de bruit blanc", on en qualifiait le sommet Postsex de "véritable concentré de torture auditive et de régression brute ", ça donne envie non ?

Enfin, Baptists c’est excellent aussi dans une veine plus hardcore punk teintée de sludge, l’étiquette Southern Lord oblige, croyez-nous sur parole ou jetez une oreille à leur album Beacon of Faith sorti l’année dernière :


Voilà, vous savez tout sur le pourquoi du comment du caractère absolument immanquable de cette soirée qui a même le bon goût de tomber entre deux dates de notre Sulfure Festival, plus qu’à répondre à la question suivante et le tirage au sort aidant on vous gratifiera peut-être d’une paire de tickets :

- Quel projet auteur d’un unique album en 2009 Aaron Turner partage-t-il avec Justin K. Broadrick de Godflesh ?

Envoyez-nous votre réponse avant dimanche prochain minuit à l’adresse concours.irm@gmail.com et rendez-vous quoi qu’il en soit au Petit Bain le 20 mars, on y sera !


Concours - 10.03.2019 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Sumac sur IRM
Endon sur IRM
Baptists sur IRM

 
indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 24 juillet 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends